mardi 1 novembre 2016

UNE VISITATION SURNATURELLE

Je suis convaincu que le Seigneur essaye d’atteindre Son peuple comme jamais auparavant.
Comme l’Écriture l’a prédit, le diable est descendu, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. (voir Apocalypse 12:12). Et, en ce moment même, le peuple de Dieu a besoin d’un grand déversement du Saint-Esprit, d’un attouchement surnaturel encore plus grand que celui de la Pentecôte.
Penses-y : les disciples de Jésus, lors de la Pentecôte, n’avaient pas à craindre les armes nucléaires. Ils n’étaient pas confrontés aux mariages gays dans une société qui considère que ces choses sont la normalité. Ils ne tremblaient pas à l’idée que l’économie du monde entier chancelait, à la limite de s’effondrer. Il est clair que nous avons besoin du Saint-Esprit pour affronter ces derniers jours – c’est aussi simple que ça.
LE CRI DE NOTRE CŒUR
En fait, le cri nécessaire pour notre temps s’est fait entendre à l’époque d’Esaïe :
“Oh ! si tu déchirais les cieux, et si tu descendais, Les montagnes s’ébranleraient devant toi… Tes ennemis connaîtraient ton nom, Et les nations trembleraient devant toi… Jamais on n’a appris ni entendu dire, Et jamais l’œil n’a vu qu’un autre dieu que toi Fît de telles choses pour ceux qui se confient en lui” (Esaïe 64:1-2,4).
Quand ce cri a-t-il résonné ? Il a été prononcé par un prophète qui pleurait sur la léthargie du peuple de Dieu, par un homme qui savait clairement ce qui était nécessaire : une visitation surnaturelle de la part du Seigneur. Esaïe disait : “Seigneur, nous ne pouvons pas continuer comme ça, avec la même routine religieuse morte. Nous avons besoin d’un attouchement de ta part tel que nous n’en avons jamais connu.”