vendredi 29 juillet 2016

NOUS ALLONS VERS LE HAUT !

Au moment le plus dur de ses épreuves et difficultés , Martin Luther a déclaré : « Seigneur, maintenant que Tu m’as tout pardonné, fais de moi ce que Tu veux. » Luther était convaincu qu’un Dieu qui pouvait effacer tout ses péchés et sauver son âme pouvait certainement prendre soin de son corps physique et de ses besoins matériels.

En substance, Luther disait :

« Pourquoi craindrais-je ce qu’un homme peut me faire ? Je sers un Dieu qui peut me purifier de mes iniquités et apporter la paix à mon âme. Peu importe si tout ce qui m’entoure s’effondre. Si Dieu est capable de sauver et de garder mon âme pour l’éternité, pourquoi ne serait-Il pas capable de prendre soin de mon corps pendant que je suis sur Terre ? Ô Seigneur, maintenant que je suis pardonné et capable de me tenir devant Toi au Jour du Jugement avec une joie débordante, fais de moi ce que Tu veux. »

J’ai partagé cette parole avec toi pour que ton âme puisse s’ancrer en Lui et pour te préparer pour toute les calamités imprévues qui pourraient survenir lors des jours sombres qui s’annoncent.

Cher saint, réjouis-toi. Cette vie n’est pas la réalité ultime. Notre réalité, c’est la vie éternelle dans la présence de notre Seigneur. Alors garde la foi. Tout s’effondre ici-bas – mais nous allons vers le haut !

« Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche » (Luc 21:28).

jeudi 28 juillet 2016

LE JOUR DE NOTRE COURONNEMENT

La peur est incompatible avec la merveilleuse relation que le Seigneur a décrété dans Son amour pour nous. Tout au long des Écritures, Dieu décrit toutes les facettes de Sa relation avec nous :
  • Il est notre père, notre frère, notre ami 
  • notre fiancé, notre chef, notre mari
  •  notre avocat, celui qui a droit de rachat 
  • celui qui pourvoit, notre refuge, notre berger

Dieu a établi toutes ces glorieuses relations avec nous à travers la croix et, à présent, Il nous presse d’apprendre à Le connaître : « Voilà qui Je suis pour toi. »

Crois-tu que Dieu va soudain effacer toutes ces relations avec Son peuple au Jour du Jugement ? Jamais ! Comment un père pourrait-il rejeter ses enfants à l’heure où ils seraient mis devant leurs responsabilités ? Même quand le Livre de Vie sera ouvert, Il sera encore ton Père, ton Avocat, ton Intercesseur. Rien ne peut supprimer cette relation avec toi.

La crainte ne sera pas présente au jour de ta récompense et de ton couronnement.

« Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités... Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions » (Psaumes 103:10,12).

Notre esprit ne peut même pas commencer à imaginer à quel point l’Est est éloigné de l’Ouest. Et c’est justement ce que veut dire Dieu dans ce verset : Il a ôté nos péchés au-delà de notre capacité de les faire revenir.

Pourquoi est-ce que j’appelle le Jour du Jugement de Dieu le jour de notre couronnement ? C’est parce qu’Esaïe a dit de ce jour :

« Comme un jeune homme s’unit à une vierge, Ainsi tes fils s’uniront à toi ; Et comme la fiancée fait la joie de son fiancé, Ainsi tu feras la joie de ton Dieu » (Esaïe 62:5).

Quand tu te tiendras devant le Seigneur, tu reconnaîtras l’amour qu’Il a pour toi dans Ses yeux.

mercredi 27 juillet 2016

SANS REPROCHE DEVANT LUI

Dieu offre une promesse merveilleuse à tous ceux qui sont coupables de péchés horribles :
  • dont les actes ont été ensanglantés de la puanteur de l’enfer 
  • qui ont malmené leur corps avec l’alcool, la drogue, les perversions, les fornications
  • qui avale péniblement leur salive quand ils pensent à quel point ils ont été près de tomber la tête la première en enfer
La promesse de Dieu pour eux c’est qu’ils peuvent se tenir avec une grande joie au Jour du Jugement, sans la moindre crainte. Il leur fait le serment :

« Venez et plaidons ! dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine » (Esaïe 1:18).

Peu importe à quoi ressemble ton passé, Dieu ne te voit plus comme tu étais. Tu as été transformé en Sa précieuse Fiancée, magnifique et sans tache. Il attend impatiemment ta présence à la fête du mariage.

Est-ce qu’un fiancé espérant le jour de son mariage accuserait soudain sa fiancée d’iniquités ? Aucun fiancé ne ferait cela. Tu te demandes peut-être : « Mais Jésus ne va-t-il pas juger tous les péchés ? » Oui, Il va le faire. Mais le Christ que tu vas rencontrer en ce jour-là sera le même Christ qui t’a pardonné, qui t’a appelé, qui t’a racheté par Son propre sang, qui t’a lavé et qui a intercédé pour toi toutes ces années.

Lorsque tu te tiendras devant Jésus, tu Le verras comme ton époux, ton rédempteur, ton ami, ton avocat, ton intercesseur. Et, à ce moment-là, tu seras complètement en Lui, sans faute, sans tache ni ride, saint et sans reproche.

« Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses » (Colossiens 2:13).

mardi 26 juillet 2016

LE LIVRE DE VIE

Jean écrit au sujet du Jour du Jugement :

Puis je vis un grand trône blanc… Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres” (Apocalypse 20:11-12).


DE NOMBREUX LIVRES

Note que Jean dit qu’au jour du jugement, il y aura de nombreux livres en plus d’un livre de vie. Les premiers livres rapportent la vie de tous les pécheurs qui se tiennent devant le Juge. Toutes les personnes qui ne croient pas ont un livre de leurs œuvres, enregistrées dans le Ciel, et toutes les pages rapportent la façon dont elles ont vécu.



Peux-tu imaginer ce que cela va être pour un pécheur de se tenir devant le Seigneur ce jour-là ? Toutes les pensées, tous les mots et toutes les actions de sa vie seront mises à nu, exposées pour leur méchanceté.


UN NOUVEAU NOM

Pour les justes, il n’y aura que le Livre de Vie, et quand il sera ouvert, nous n’entendrons pas un seul mot, pas un seul récit du moindre péché ou échec de la part d’un membre du peuple de Dieu. Pourquoi ? Parce que tous nos péchés sont couverts par le sang de Jésus. La seule chose qui apparaîtra dans ce Livre, ce sera notre nom. En fait, il contiendra notre nouveau nom céleste, que Dieu Lui-même nous révélera.

Comment nos noms se retrouveront-ils dans le Livre de Vie ? Dès le moment où nous croyons de tout notre être que Jésus Christ a répandu Son sang pour nous, nos noms sont écrits. Cela se produit quand nous proclamons la victoire de Sa croix et que nous choisissons de Le chercher de tout notre cœur, de toute notre âme, de tout notre esprit et de toute notre force.

lundi 25 juillet 2016

NOUS DEVONS VENIR A LUI - Gary Wilkerson

Alors vint un des chefs de la synagogue, nommé Jaïrus, qui, l’ayant aperçu, se jeta à ses pieds” (Marc 5:22).

Et nous avons besoin d’en faire autant. En tant que chrétiens, Jésus réside dans nos cœurs, mais même ainsi nous avons besoin de venir à Lui à genoux, tendant vers Lui dans notre désespoir.

Si tu ne connais pas Jésus, je peux te dire qu’Il t’aime, même si tu te rebelles contre Lui pour vivre une vie égoïste. Il est mort pour tes péchés et Il est ressuscité le troisième jour ; la Bible dit que c’est la vérité et plus de cinq cents témoins L’ont vu.

Il y a eu des preuves de la résurrection de Jésus le troisième jour et à présent Il est vivant pour toujours. Si tu Le reçois dans ton cœur, tu peux être pardonné de tous tes péchés et bénéficier d’un nouveau commencement. La Bible dit que les choses anciennes sont passées et que toutes choses sont devenues nouvelles (voir 2 Corinthiens 5:17).

Aujourd’hui, tu peux courir et tomber à Ses pieds, tout comme Jaïrus l’a fait. Tu es peut-être bloqué dans un cycle de religiosité – allant simplement à l’église, pratiquant simplement les choses vides de sens – mais tu peux courir vers Jésus dans ton désespoir et dire : “Jésus, je crie à Toi avec la foi qui vient de l’écoute de la Parole de Dieu.”

C’est le trésor de l’Évangile, et tu peux Le recevoir comme ton Sauveur et Seigneur, aujourd’hui !

samedi 23 juillet 2016

LA FOI QUI AGIT - Claude Houde

Abraham était un homme dont la vie était consumée par la foi qui agit. Il savait qu’une foi sans les œuvres est morte (voir Jacques 2:17). Genèse 14:11-16 utilise des mots simples mais clairs pour révéler la portée et la beauté de sa décision quand il a appris que Lot et sa famille avaient été capturés et avaient tout perdu. “Dès qu’Abram eut appris… il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois… il ramena aussi Lot, son frère, avec ses biens, ainsi que les femmes et le peuple” (14:14-16).

Il est important de relire chaque mot pour saisir pleinement la profondeur de ce qui est dit ici. “Dès qu’Abram eut appris,” il n’a pas attendu, cherchant des excuses ou remettant les choses à un autre jour. Il ne s’est pas caché derrière son manque de ressources ou ce qu’il n’avait pas. L’apôtre Paul nous appelle à prendre une décision quand il rappelle aux Corinthiens que, lorsque les intentions sont sincères, elles sont démontrées non pas par ce que nous n’avons pas, ni par ce que nous espérons avoir un jour, mais par ce qui ce qui est disponible tout de suite. “Tout ce que vous donnez est acceptable, si vous le donnez de bon cœur. Donnez selon ce que vous avez et non selon ce que vous n’avez pas (voir 2 Corinthiens 8:12). Aide quelqu’un aujourd’hui avec ce que tu as. La foi qui agit refuse tout simplement de continuer à dire : “non !”

“il arma trois cent dix-huit de ses plus braves serviteurs” - il est intéressant de noter ici que le nombre exact est mentionné. Je crois profondément que Dieu connaît tous les croyants qui aident ceux qui souffrent, mais aussi tous les croyants et églises qui choisissent de ne rien faire. Il y a plusieurs passages bien spécifiques dans l’Écriture dans lequels Dieu semble vouloir nous montrer avec une infinie précision que chaque personne compte. Par exemple, dans Néhémie 3, nous voyons la liste méticuleuse de ceux qui ont reconstruit miraculeusement les murs qui avaient été abattus.

Cher lecteur, ça, c’est la foi qui agit. Ce genre de sacrifice ouvre les cieux et produit le surnaturel. Nous lisons ces mots dans l’histoire d’Abraham comme une promesse prophétique pour tous ceux qui se tournent vers ceux qui souffrent, qui sont retenus captifs ou qui sont dans le besoin. “Après ces événements, la parole de l’Éternel fut adressée à Abram dans une vision, et il dit : Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier, et ta récompense sera très grande” (Genèse 15:1).


Claude Houde est le pasteur responsable de l’église Nouvelle Vie au Canada. Sous sa direction, cette église est passée d'une poignée de personnes à plus de 3500 dans une région du Canada où peu d'églises protestantes rencontrent du succès.

vendredi 22 juillet 2016

IL NE S’EN SOUVIENT PLUS

Il existe une bonne nouvelle pour tous les chrétiens qui luttent et travaillent pour soumettre les œuvres de la chair par leurs propres forces. Est-ce que c’est ton cas ? Combien de fois as-tu essayé de travailler dur pour obtenir la victoire dans ta vie chrétienne ? Combien de promesses as-tu fait à Dieu que tu as finalement brisé ? Combien de fois as-tu essayé de Lui plaire en combattant tes convoitises et tes habitudes, uniquement pour échouer à nouveau ?

Voilà la bonne nouvelle, rapportée dans le livre de Michée : “Il mettra sous ses pieds nos iniquités” (Michée 7:19). La Parole de Dieu nous a donné illustrations après illustrations de la façon dont Il efface nos péchés de tous souvenirs. Il ne s’en souvient plus. Il les enfoui au fond de la mer. Il les assujettit, c’est-à-dire qu’Il les prend en chasse et les capture. Esaïe nous dit même que Dieu prend nos offenses et les jette par dessus Son épaule : “Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés” (Esaïe 38:17). Cela signifie que Dieu ne regardera plus jamais tes péchés et ne les reconnaîtra plus.

A présent, laisse-moi te poser une question : si Dieu oublie nos péchés, pourquoi est-ce que nous permettons toujours au diable de venir déterrer de la boue ou de la fange de notre passé pour l’agiter devant nos yeux ? Tous nos péchés sont déjà couverts par le sang de Christ. La puissance purificatrice et miséricordieuse du sang de Jésus englobe tout. Il couvre nos vies toutes entières.