samedi 1 août 2015

DES AMBASSADEURS DE PRIERE by Carter Conlon

Lorsque nous venons à Dieu dans la prière, nous devons savoir qui Il est et ce qu'Il désire faire pour nous. Nous devons savoir qu'Il est notre Père, Celui qui pourvoit, notre libérateur. Nous devons savoir que nous sommes pardonnés de façon à pouvoir devenir des ambassadeurs du pardon. Nous devons avoir l'assurance dans notre cœur que Dieu est fidèle pour nous protéger de toute arme du diable qui est forgée contre nous.

“Il leur dit encore : Lequel d’entre vous aura un ami qui se rendra chez lui au milieu de la nuit pour lui dire : Ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir ?” (Luc 11:5-6).

Une fois que nous sommes dans un repos complet concernant qui est Dieu, avec une entière confiance dans le fait qu'Il pourvoit et dans Sa puissance qui nous garde, il doit se produire un changement dans notre façon de prier. La prière ne devrait plus être centrée sur nous, mais devrait également se concentrer sur les autres. C'est là que se trouve la vraie puissance dans la prière.

Note je te prie que le verset 5 nous dit qu'il était minuit. Je suis certain maintenant que tu es conscient que nous vivons l'heure de minuit. Tout ce que nous connaissons se dirige vers une dernière rébellion, finale, contre toutes les voies du Dieu saint. Il était également minuit quand Paul et Silas se sont retrouvés dans une prison, mais qu'ils ont choisi de prier et d'adorer (voir Actes 16:25). Soudain, il y a eu un tremblement de terre qui a ébranlé les fondations de la prison. Toutes les portes de la prison se sont ouvertes et tous les liens se sont desserrés. Si seulement toi et moi, nous pouvions apprendre à prier comme cela dans cette heure sombre !

Nous pouvons être certains que Paul et Silas n'étaient pas simplement en train de prier : “Pardonne-nous pour nos péchés et donne-nous notre pain quotidien.” Non ! Je crois qu'ils criaient à Dieu : “Dieu, il est minuit et il y ici un besoin si grand que nous ne pouvons pas y répondre. Tu as mis des amis sur notre chemin et ces amis sont en prison, effrayés et sans espoir. Tu nous as fait confiance en nous plaçant dans cette prison, alors maintenant, Tu dois nous donner la force de faire la différence.”

Comment Dieu a-tIl répondu à leur prière ? Il a mis un chant en eux ! Alors qu'ils commençaient à adorer Dieu pour avoir répondu au cri de leur cœur, soudain, tout a commencé à trembler et des miracles ont commencé à se produire. Même le geôlier et tout son foyer ont donné leur vie à Jésus !

__________

Carter Conlon a rejoint l'équipe pastorale de Times Square Church en 1994, sur l'invitation du pasteur fondateur David Wilkerson. Il a été nommé Pasteur Senior en 2001. C'est un responsable fort et plein de compassion qui est un intervenant fréquent lors des Expect Church Leadership Conferences menées par World Challenge dans le monde entier.

vendredi 31 juillet 2015

LA REVELATION DE JESUS CHRIST

Il y a des tonnes de pasteurs bien entraînés aujourd'hui, des hommes très respectés qui ont fait des études poussées. Ils ont passé des années dans les séminaires, étudiant la théologie, la philosophie et l'éthique. Et ils ont reçu un enseignement de la part de professeurs talentueux, d'hommes estimés qui sont de véritables experts dans leurs domaines.

Mais la majorité de ces pasteurs bien entraînés, lorsqu'ils se tiennent sur l'estrade pour prêcher, ne donnent que des paroles vides. Ils peuvent vous dire de nombreuses choses intéressantes au sujet de la vie et du ministère de Christ. Mais ce qu'ils disent laisse ton esprit complètement froid. Pourquoi ? Parce qu'ils n'ont reçu aucune révélation de Jésus, aucune expérience personnelle avec Lui. Tout ce qu'ils connaissent de Christ a été filtré par l'esprit d'autres hommes. Leurs idées ne sont jamais que des enseignements empruntés.

Dans le chapitre 4 de l'épître aux Éphésiens, et tout particulièrement au verset 20, Paul demandait aux Éphésiens comment ils avaient appris Christ. En d'autres termes : qui t'a appris ce que tu sais de Jésus ? Est-ce que cela vient des messages que tu as entendu à l'école du dimanche ? Si c'est le cas, c'est bien. Mais est-ce que ce que tu connais de Christ se limite à ça ? Peu importe à quel point ton pasteur parle avec puissance ou à quel point tes enseignants sont oints. Tu as besoin de plus de Jésus qu'une simple connaissance intellectuelle.

De nombreux croyants se satisfont de ce que j'appelle une révélation unique et initiale de la puissance et de la grâce salvatrices de Christ. C'est la seule révélation de Jésus qu'ils aient jamais eu. Il témoignent : “Jésus est le Messie, le Sauveur. Il est le Seigneur, le Fils de Dieu.” Tous les véritables croyants expérimentent cette révélation puissante et transformatrice. Mais ce n'est que le premier pas. Ce qui nous attend ensuite est toute une vie de révélations plus profondes et plus glorieuses de Christ.

Paul savait cela. Il a reçu une révélation incroyable de Jésus sur le chemin de Damas. Paul est littéralement tombé à terre, à bas de son cheval, et une voix lui a parlé depuis le Ciel. Personne n'a jamais eu de révélation plus personnelle de Jésus que celle-là. Mais Paul savait que ce n'était qu'un commencement. A partir de cet instant, il a “eu la pensée de [ne pas] savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié” ( Corinthiens 2:2).

jeudi 30 juillet 2015

UNE REVELATION TOUJOURS CROISSANTE DE JESUS

Considérons un instant Corneille, le centurion. Cet homme n'était ni un prédicateur, ni un pasteur établi. En fait, étant païen, il ne faisait même pas partie du peuple de Dieu. Pourtant, l'Ecriture dit que ce soldat “était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison ; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement” (Actes 10:2).

C'était pourtant un homme occupé. Corneille avait cent soldats sous son commandement direct, mais il priait à chaque fois qu'il avait un moment de libre. Et un jour, alors qu'il était en prière, il a entendu le Seigneur lui parler. Un ange est apparu, appelant Corneille par son nom. Le centurion a reconnu qu'il s'agissait de la voix de Dieu et a répondu : “Qu'est-ce, Seigneur ?” (Actes 10:4).

Le Seigneur a parlé directement à Corneille, lui disant de trouver l'apôtre Pierre. Il lui a donné des instructions détaillées, y compris des noms et des adresses, et jusqu'aux paroles à prononcer. Pendant ce temps, Pierre priait sur le toit d'une maison quand “une voix lui fut adressée” (verset 13 version Darby). A nouveau, le Saint-Esprit donna des instructions très détaillées : “voilà, trois hommes te cherchent; mais lève-toi, et descends, et va avec eux sans hésiter, parce que c’est moi qui les ai envoyés” (Actes 10:19-20 version Darby).

Pierre a suivi les hommes de la maison de Corneille pour se rendre à un rendez-vous réellement d'origine divine. Ce qui s'est passé ensuite à ébranlé toute l'église juive-pentecôtiste. Le Seigneur a ouvert l'évangile aux païens. Pourtant, ce qui a été le plus difficile à accepter de la part des croyants juifs, c'est que Dieu ait pu parler à un païen ordinaire, non exercé. Ils ne pouvaient pas comprendre comment Corneille avait pu entendre la voix de Dieu aussi clairement, ni comment il avait pu parler avec une telle autorité. C'était un vrai défi pour chaque croyant qui était présent.

Paul a également reçu une révélation de Jésus venant directement du Ciel. Il a attesté que les choses qui lui ont été montrées au sujet de Christ ne lui avaient été enseignées par aucun homme. Mais, alors qu'il était à genoux, en prière, il avait entendu la voix de Jésus Lui-même. “Je vous déclare, frères, que l’Évangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme ; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ” (Galates 1:11-12). “ Mais, lorsqu’il plut à [Dieu]… de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang” (1:15-16).

Il y avait de grands enseignants à l'époque de Paul, des responsables puissants, versés dans la Parole de Dieu, tels qu'Apollos et Gamaliel. Et il y avait les apôtres, qui avaient marché et parlé avec Jésus. Mais Paul savait qu'une révélation de Christ de seconde main ne serait pas suffisante. Il devait avoir une révélation de Jésus toujours croissante, venant du Seigneur Lui-même.