mercredi 1 octobre 2014

TEMOINS SILENCIEUX ?

Paul faisait bouger les choses en annonçant Jésus le Roi et la puissance de résurrection : “et chaque jour sur la place publique avec ceux qu'il rencontrait...il annonçait Jésus et la résurrection” (Actes 17:17-18). S'il y a bien un endroit où les chrétiens cachent leur lumière plus qu'ailleurs, c'est sur leur lieu de travail. Des multitudes de chrétiens dans ce pays s'asseyent dans la maison de Dieu en proclamant leur amour intense pour Jésus mais deviennent timides et honteux de Christ dès qu'ils vont au travail !

Pourquoi y a-t-il un tel silence lâche au sujet de Jésus chez des chrétiens qui prient, qui dévorent la Parole et qui marchent dans la sainteté ? C'est parce que, contrairement à celui de Paul, notre cœur n'est pas ému lorsque nous voyons des gens qui se livrent à l'idolâtrie tout autour de nous (voir Actes 17:16). Nous nous disons : “ Mais Paul était un prédicateur. Il était appelé à cette œuvre !” Nous sommes tous des ambassadeurs de Jésus Christ et nous avons reçu l'ordre de ne pas cacher notre lumière sous un boisseau.

Ces athéniens étaient exactement comme les gens avec lesquels tu travailles aujourd'hui, “ne passant leur temps qu'à dire ou à écouter les dernières nouveautés” (Actes 17:21). Il en est ainsi dans tout le pays : la majorité de ceux qui sont autour de nous au travail s'adonnent à l'idolâtrie, au commérage et aux superstitions en tous genres.

Paul n'était pas rebuté par l'immensité du problème. Il n'était pas submergé par l'emprise de Satan sur la ville, parce qu'il savait qu'il avait une arme secrète : l'évangile de la puissance de résurrection ! Paul a retiré son regard de ce que le diable avait fait et il l'a fixé sur ce que Jésus pouvait faire à travers Sa puissance de résurrection ! Ça ne lui importait pas qu'ils le traitent de “discoureur”, c'est à dire un cancanier, un prédicateur d'absurdités.

As-tu déjà été traité de “discoureur”? Peut-être que quelqu'un t'a déjà dit : “Arrête de violer mes droits. Arrête de m'imposer ta religion. Arrête d'essayer de me faire croire la même chose que toi !” Aucune de ces moqueries ne pouvait arrêter Paul parce que son cœur saignait. Il savait que, s'il ne prenait pas position pour Christ, ceux qui l'entouraient mourraient dans leur péché.

Ce n'est pas suffisant de vivre dans la justice et d'être “un bon exemple.” Pendant trop longtemps nous nous sommes cachés derrière le vieux cliché : “les actions valent mieux que les paroles.” Nous proclamons être des témoins silencieux vivant Sa vie, mais notre témoignage doit inclure la Parole prononcée : “La voix de tes guetteurs retentit” (Esaïe 52:8). “Et comment entendront-ils parler de lui, si personne ne l'annonce ?” (Romains 10:14).

mardi 30 septembre 2014

ILS ONT BOULEVERSE LE MONDE

“Ces gens qui ont bouleversé le monde sont aussi venus ici” (Actes 17:6). Bouleversé le monde de qui ? De ce cercle religieux où personne ne prend la royauté de Christ au sérieux.

Une femme de prédicateur, ici à New York m'a dit : “Times Square Church a bouleversé toutes les églises charismatiques de la ville ! Vous le savez, n'est-ce pas ?” Je ne le savais pas. En fait, je ne sais pas si c'est vrai. Mais si c'est le cas, si c'est à cause de l'arrogance de ceux qui dirigent ou à cause de gens qui se vantent d'aller dans la seule église prêchant la vraie sainteté, nous serions gravement dans l’erreur. Mais d'un autre côté, si les prédicateurs et les congrégations sont “bouleversées” parce que nous prêchons la royauté de Christ sans compromis, si des gens quittent ces églises parce que leur péché n'était ni exposé si défié, si des gens partent d'ici en devenant d'avantage comme Jésus, marchant dans Sa pureté, alors nous bouleversons des gens pour de bonnes raisons !

Je peux t'assurer, en me basant sur la Parole de Dieu, que rien n'ébranle plus ou ne fâche plus les églises et les prédicateurs qui acceptent les compromis que quelqu'un qui marche dans la plénitude de Christ. Quelqu'un qui vit et annonce l'évangile de sainteté et exigeant de Paul. C'est un reproche ! Dans toutes les églises, tu trouveras des chrétiens “dévots”, comme Paul les nomme. Mais le jour où tu diras avec Paul : “je considère même tout comme une perte à cause du bien suprême qu’est la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur” (Philippiens 3:8), tu seras étiqueté comme fauteur de trouble !

“ Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas” (Actes 17:10).Une fois encore, il semblait que Satan avait remporté la bataille, avec Paul et Silas contraints de sortir de la ville sous le couvert de la nuit. Imagine un peu les vantardises des gens le Sabbat suivant : “Tu parles d'un réveil Nous étions déjà ici avant qu'ils ne viennent et nous sommes encore là maintenant qu'ils sont partis. Les gens d'ici ne veulent tout simplement pas entendre ce genre de prédication ! Continuons avec Dieu sans plus d'interruptions de la part de ces saints agitateurs !” Mais Paul et Silas avaient tellement tournés les regards des convertis vers Jésus au lieu d'eux-mêmes qu'ils pouvaient quitter la ville tout en étant certains que le corps continuerait de croître. Sous la persécution, l'église de Thessalonique est devenue si forte dans la foi qu'elle est devenue un témoin puissant pour toute l'Asie. Et elle a fait la joie du cœur de Paul !

lundi 29 septembre 2014

LES GARDIENS DE L'ALLIANCE by Gary Wilkerson

La gloire de la Nouvelle Alliance a été évidente sur la montagne de la Transfiguration, où Jésus avait emmené trois de Ses disciples. “ Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et son frère Jean, et il les conduisit à l'écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici que Moïse et Élie leur apparurent ; ils s'entretenaient avec lui” (Matthieu 17:1-3).

La gloire était tellement immense que, l'espace d'un instant, les disciples ont eu un aperçu du Ciel depuis le royaume terrestre. Pierre, Jacques et Jean ont vu Moïse et Élie parler avec le Christ. Pierre a été tellement étonné qu'il s'est écrié : “Nous devons dresser trois tentes ici.” Pierre voyait plusieurs alliances de Dieu en même temps : en Jésus, en Moïse et dans les prophètes.

Mais Dieu le Père a retiré Moïse (la loi) et Élie (les prophètes) de la vision de Pierre en disant : “Mon Fils incarne toute la loi et les prophètes, la plénitude de toutes les alliances, tout ce dont l'humanité aura jamais besoin. Tu as un seul commandement à présent, Pierre, c'est de te concentrer sur Christ. Quand tu aimes comme Il aime, avec mon Esprit en toi, tu accomplis la loi de Moïse et les prophètes. La loi n'est pas la force qui conduit ta vie, mais Jésus l'est.” (Voir Matthieu 17:5).

Quelle révélation pour Pierre, et pour nous aujourd'hui ! Accomplir la loi de Dieu n'est pas la raison pour laquelle nous prions ou lisons notre Bible. Nous le faisons pour connaître notre Père aimant. De la même façon, aux yeux du Père, tous les besoins de l'humanité sont entièrement comblés en Jésus. C'est pour cette raison que, lorsque Dieu nous regarde aujourd'hui, Il ne voit pas des gens continuellement en train de briser Son alliance. Mais Il voit la marque de Son Fils en nous et donc, nous voit comme des gardiens de l'alliance !

Dieu ne voit pas une liste d'échecs à côté d'une liste de bonnes œuvres, avec un abîme entre les deux. Il ne voit pas du tout nos œuvres. Il voit uniquement Son Fils en nous. Et en faisant cela, Il nous accorde tous les bénéfices de Son alliance avec le Fils. Le pardon est nôtre. La Paix est nôtre. L'acceptation est nôtre. Toutes grâces abondent pour nous que nous soyons dans un bon jour ou un mauvais, réussissant ou échouant. Sa grâce envers nous ne change jamais.