samedi 24 septembre 2016

TRANSFORMÉ - Claude Houde

Une famille de notre église a un puissant témoignage. Le père a été abusé, violé et battu par une figure religieuse lorsqu’il était enfant et il a brûlé de haine envers la religion durant toute sa vie d’adulte.
Quand il a perdu son travail il y a quelques années, sa femme a commencé à recevoir de l’aide de la part des différents services que nous offrons aux familles dans notre ville. Plus tard, à Noël, elle est devenue bénévole, elle s’est fait des amis et, petit à petit, elle a commencé à venir régulièrement à l’église.
JE NE METTRAI PLUS JAMAIS LES PIEDS DANS UNE ÉGLISE
Un an plus tard, lorsqu’elle s’est à nouveau proposée pour faire du bénévolat au moment de la distribution de Noël, son mari l’a prévenue : “Sens-toi libre d’y aller, mais je ne viendrai pas te chercher ! Je ne mettrai plus jamais les pieds dans une église !”
A la fin de son dernier jour, elle a appelé son mari et lui a dit : “Chéri, je suis si fatiguée. S’il-te-plaît, viens me chercher à l’église.” Pour je ne sais quelle raison, il a accepté à contre-cœur. Plus d’une heure plus tard, elle ne l’avait toujours pas vu, alors elle a commencé à s’inquiéter pour lui. Cherchant dans l’église, elle l’a trouvé dans la réserve, en train de porter une boîte de nourriture !
“Qu’est-ce que tu fais ?” lui a-t-elle demandé.
“Et bien, j’ai décidé de venir voir par moi-même. Ils avaient besoin d’aide, alors j’ai décidé de rester un peu, si ça ne te dérange pas.”
IL A BAISSE LA TÊTE ET S’EST MIS A PLEURER
Deux heures plus tard, le couple est retourné dans sa voiture sur le parking de l’église, après avoir vu des centaines de familles – les plus pauvres parmi les plus pauvres – arriver à l’église et recevoir leur panier et leurs cadeaux. Le mari n’a pas réussi à se contenir plus longtemps. Il a baissé la tête sur le volant et s’est mis à pleurer. Sa femme ne l’avait jamais vu comme ça.
Les années d’abus au mains d’hommes “religieux” qui représentaient Dieu ont coulé sur ses joues à travers ces larmes. Il a finalement été capable de dire à sa femme : “Quand j’étais petit, j’aimais entendre les gens parler de Jésus et je voulais aider les autres comme Il l’a fait.”
Cette année, toute leur famille a été bénévole au moment de Noël. Ils sont devenus des pierres vivantes, des lettres vivantes de Sa grâce, pouvant être lues par tous, par la puissance surnaturelle de la foi.

Claude Houde est le pasteur responsable de l’église Nouvelle Vie au Canada. Sous sa direction, cette église est passée d'une poignée de personnes à plus de 3500 dans une région du Canada où peu d'églises protestantes rencontrent du succès.

vendredi 23 septembre 2016

PERMETTRE A LA GRÂCE DE COULER

Lors de la Pentecôte, le Saint-Esprit est tombé sur un peuple préparé “ils étaient tous ensemble [d’un même esprit] dans le même lieu” (Actes 2:1). Alors, que veut dire le fait que ces gens avaient un même esprit? Pour dire les choses simplement, la grâce coulait à travers eux. Laisse-moi m’expliquer.
Considère les personnes qui étaient en scène le jour de la Pentecôte: des gens que nous révérons aujourd’hui comme les pères de l’Église. Certains de ces hommes avait gravement péché contre le Seigneur et contre leurs frères. Il fallait qu’ils aient tous été pardonnés et que leurs péchés aient été couverts, sinon l’Église n’aurait jamais pu aller de l’avant et accomplir l’œuvre que l’Esprit était sur le point de faire.
DE GRAVES PÉCHÉS
Regarde Pierre. Il avait horriblement blasphémé, blessant Jésus aussi bien que les autres disciples. Mais l’Église, en tant que corps, a pardonné à Pierre et ils l’ont couvert de façon à ce que son passé ne soit jamais retenu contre lui. Regarde aussi Jacques et Jean, les “fils du tonnerre.” Eux aussi avaient gravement péché, offensant leurs collègues disciples en prétendant être plus grands que les autres. Eux aussi ont été pardonnés et couverts.
En vérité, toutes les personnes présentes ce jour-là auraient pu dire: “Attends un peu, Pierre. Qui t’a nommé responsable ici? Tu as renié Christ.” Personne ne l’a fait, parce que leur cœur avait été préparé par la grâce. Et ils étaient prêts à recevoir l’Esprit quand Il est venu dans le grand débordement de la Pentecôte.
LES PROBLÈMES DU CŒUR
Bien-aimé, c’est pour cette raison que les épîtres de Pierre se concentrent sur les problèmes du cœur. Il savait d’expérience que toutes ces choses doivent être chassées et pardonnées, de crainte que l’œuvre de l’Esprit ne soit empêchée par la chair. La même chose est vraie pour l’Église de Christ aujourd’hui, nous qui devons recevoir Sa puissante pluie de l’arrière-saison pour la moisson.
Allons-nous empêcher cette œuvre de l’Esprit en manquant de pardonner? Où serons-nous prêt à laisser la grâce couler à travers nous vers les autres?

jeudi 22 septembre 2016

LA GLOIRE DE LA DERNIÈRE MAISON

Le diable sait ce qui est écrit dans la Parole de Dieu et il est déterminé à empêcher la grande moisson parce qu’il sait qu’elle vient. Il a déchaîné une attaque furieuse contre l’Église, utilisant toutes les armes en sa possession pour ôter la paix du peuple de Dieu.
La mélancolie et la peur qui planent sur tous les pays a laissé les gens avec un sentiment de désespoir. Aux États-Unis, des lois ont vu le jour qui se glorifient dans la perversion, tout cela contre la volonté du peuple. Le résultat, c’est du désespoir et du stress, affaiblissant l’esprit et pouvant même être à l’origine de maladies physiques.
LE PÉCHÉ DÉCLASSÉ
Dans la maison de Dieu, le péché a été déclassé et l’enfer mis de côté. Des dénominations entières se déchirent au sujet du mariage homosexuel. Pendant ce temps, les communautés évangéliques – celles qui sont supposées porter le flambeau de la Parole de Dieu – dépensent leur énergie dans des mouvements qui ne sont pas centrés sur Christ.
Les israélites à l’époque d’Aggée étaient découragés au sujet du nouveau temple qu’ils étaient en train de construire. Leur travail semblait si insignifiant comparée à la magnificence de l’ancien temple. Alors qu’ils repensaient à toutes les gloires passées de Dieu, ils ont pleuré de désespoir en voyant cette maison modeste devant eux. Aggée a demandé au peuple: “Quel est parmi vous le survivant qui ait vu cette maison dans sa gloire première? Et comment la voyez-vous maintenant? Telle qu’elle est, ne paraît-elle pas comme rien à vos yeux?” (Aggée 2:3).
NE PAS COMPARER
Bien-aimé, la même question se pose aujourd’hui. Tu te souviens peut-être des grands réveils du passé, où l’Esprit descendait puissamment tandis que des foules étaient sauvées. Dis-moi, est-ce que la vie de l’Église aujourd’hui ne paraît pas comme rien à tes yeux comparée à ce qu’elle était dans le passé?
Je te le dis, la parole que Dieu a donné à Aggée à l’époque est pour nous aujourd’hui: “Et mon Esprit est au milieu de vous... La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première, dit l’Éternel des armées; Et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix” (2:5,9).

mercredi 21 septembre 2016

LA PLUIE DE LA MOISSON

Les prophètes, depuis Esaïe, Jérémie et Ézéchiel jusqu’aux petits prophètes, ont révélé que dans les derniers jours, l’Esprit de Dieu tomberait à nouveau sur un peuple préparé. Cet événement est décrit comme “la pluie de la moisson.” Il est promis qu’elle sera plus grande encore que “la pluie précédente,” qui a été le puissant déversement de l’Esprit lors de la Pentecôte.
Cette prophétie sur une “dernière pluie” se réfère aux deux saisons des pluies annuelles en Israël. Leurs saisons étaient à l’opposé des nôtres aujourd’hui, avec la “pluie précédente” (ou première pluie), à l’automne, arrosant les plantations nouvellement plantées. Cela représente ce qui s’est passé à la Pentecôte, quand la “première pluie” est tombée dans un grand débordement de l’Esprit de Dieu. Cette pluie a arrosé la semence de la Parole, et elle a poussé et s’est propagée pour devenir l’Église mondiale que nous voyons aujourd’hui.
AUCUNE MOISSON SANS PLUIE
La “dernière pluie” d’Israël venait au printemps, permettant aux plantations de mûrir, juste avant la moisson. Zacharie se réfère à cette dernière pluie, un déversement du Saint Esprit dans les derniers jours (voir Zacharie 10:1).
Moïse a dit qu’il ne pouvait tout simplement pas y avoir de moisson sans pluie. Le Seigneur a dit à Israël à travers lui : “Si vous obéissez à mes commandements… je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l’arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût et ton huile” (Deutéronome 11:13-14).
REVEILLE-TOI, ÉGLISE!
Enfin, Joël 2:21-27 nous donne une image très claire de ce qui se passe quand la pluie de la moisson vient, disant en substance : “Réveille-toi, Église ! Regarde autour de toi. Ce que tu vois arriver a été prophétisé. Il commence à pleuvoir et le Seigneur a fait les nuages brillant et pleins d’eau. L’Esprit prépare toutes choses pour la dernière grande moisson.”

mardi 20 septembre 2016

LES SIGNES DE LA FIN DES TEMPS

Dans sa première lettre à l’Église, Pierre parle franchement des derniers jours : “La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. Avant tout, ayez les uns pour les autres un ardent amour, car l’amour couvre une multitude de péchés” (1 Pierre 4:7-8).
Pierre mentionne aussi les derniers jours dans sa seconde lettre, où il dit à l’Église : “car je sais, comme notre Seigneur Jésus-Christ me l’a fait connaître, que mon départ de cette tente est imminent.” (2 Pierre 1:14). Il dit, en d’autres termes : “Dieu m’a montré que mon temps sur Terre est court.”
LE MESSAGE D’AVERTISSEMENT DE PIERRE
Le message de Pierre était destinée à l’Église du Nouveau Testament, à la fois à l’époque où il a écrit et pour toutes les générations de croyants qui ont suivi. C’est un message d’avertissement, quand Pierre prophétise ce qui suit :
“Il y aura… parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses [destructrices]” (2 Pierre 2:1).
“Dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création” (2 Pierre 3:3-4).
“[Ils] vont après la chair dans un désir d’impureté et qui méprisent l’autorité [les lois du pays]. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d’injurier les gloires” (2 Pierre 2:10).
HÂTER LE JOUR
“Le jour du Seigneur viendra comme un voleur” (2 Pierre 3:10).
“Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront !” (2 Pierre 3:11-12).

lundi 19 septembre 2016

LES EAUX VIVES ET RAFRAÎCHISSANTES - Gary Wilkerson

Comment le rafraîchissement de Dieu affecte-t-il notre vie, concrètement ?
RAFRAÎCHIR NOS CIRCONSTANCES
Quand Dieu rafraîchit nos circonstances, Il modifie des vieux schémas qui peuvent concerner notre mariage, nos finances, notre travail. Il peut mettre à jour des schémas de dépenses qui ne sont pas bons et nous convaincre de les changer. Il peut même nous pousser à rechercher des conseils financiers qui peuvent nous aider à remplacer les mauvaises habitudes et nous enseigner à être de bons intendants.
Il peut vouloir interrompre de vieilles habitudes dans notre mariage, des habitudes qui nous gardent coincés dans des voies sans amour. Notre Père est prêt à nous rafraîchir avec une grâce abondante à chaque fois que nous en avons besoin. Ce genre de rafraîchissement concerne nos circonstances.
LE RAFRAÎCHISSEMENT DE NOTRE ÊTRE
Ensuite, nous avons le rafraîchissement de notre être – le rafraîchissement qui va au-delà de nos circonstances afin de renouveler nos âmes, nos vies, notre être intérieur. Ce genre de rafraîchissement ne coule pas seulement en nous mais aussi hors de nous. Il nous remplit de joie pour notre mariage, lorsque nous donnons librement notre temps et notre argent, pour affronter des relations difficiles avec espoir, courage et énergie.
Pour résumer, le rafraîchissement de l’être nous amène à anticiper chaque moment de notre vie avec Jésus. Il fait naître en nous un cœur qui dit : “Je vis pleinement, sans appréhender ma journée. Je suis enthousiasmé de te suivre, Jésus. Tu m’as rendu audacieux et non craintif. Laisse-moi utiliser ce vaste débordement de vie pour Toi !”
TOUT LUI APPORTER
Qu’est-ce qui coule de toi en ce moment ? L’incrédulité, les marmonnements, la peur ? Ou bien la foi, l’espérance et l’amour ? Tout comme Il l’a fait lors de la fête à Jérusalem, Jésus te crie de Lui apporter ton incrédulité, ton amertume et ta peur. Il souhaite les remplacer avec un contentement contagieux, afin de passer du vide à la plénitude.
Il a promis : “Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture” (Jean 7:37-38).

samedi 17 septembre 2016

LE MIRACLE DANS MA FAMILLE - Nicky Cruz

Je souhaite que tu puisses expérimenter le miracle que notre famille a expérimenté. Je souhaite que tu puisses sentir la différence entre la façon dont nous vivons à présent et la façon dont nous avons vécu durant ma jeunesse. Aujourd’hui, j’aime passionnément mes frères et sœurs. Il n’y a rien que j’aime d’avantage que d’être assis et de rire, parler et pleurer avec ma famille.
PETIT NICKY, GRAND NICKY
Les moments où j’ai pu retourner à Puerto Rico et rendre visite à ma famille sont parmi mes plus précieux souvenirs. Quand je rentre à la maison, je ne suis plus Nicky Cruz l’évangéliste ou l’orateur. Pour mes frères aînés, je suis juste le “Petit Nicky” et pour les plus jeunes, je suis “Grand Nicky” - juste un membre de la famille. 
Mais nous n’avons pas toujours été aussi heureux, insouciants et aimants. Ma famille a de nombreuses souffrances dans son passé, mais aucun nous n’a gardé de ressentiments. Quand Jésus est venu dans nos vies, Il a apporté avec Lui une explosion d’amour, de grâce et de pardon. Personne ne garde rancune. Nous n’avons de la place dans nos cœurs que pour l’amour entre nous. Nous ne passons aucun moment dans le regret, nous nous réjouissons simplement dans le Jésus que nous connaissons aujourd’hui – dans le futur qu’Il nous a apporté à tous.
EFFACER LA SOUFFRANCE
Jésus peut faire pour le cœur humain ce que personne d’autre ne peut faire. Quand Il vient pour vivre dans notre cœur, Il fait plus que nous pardonner, Il y laisse des semences surnaturelles de pardon qui vont non seulement effacer nos péchés, mais aussi effacer la souffrance que le péché a apporté. Non seulement ces semences peuvent guérir nos cœurs, mais elles peuvent aussi guérir nos relations. Elles peuvent se répandre dans toutes les blessures de notre passé et les réparer.
Je ne pourrais jamais assez remercier Jésus pour ce qu’Il a fait pour notre famille. Pour le pardon, la miséricorde et la grâce qu’Il a apporté, nous rapprochant les uns des autres tout à nouveau.
Et Il peut faire la même chose pour tout le monde. Pour toutes les familles. Même pour la tienne, si c’est ce dont tu as besoin !

Nicky Cruz, évangéliste et auteur internationalement connu, s'est tourné vers Jésus Christ en se détournant d'une vie de violence et de crimes, après avoir rencontré David Wilkerson à New York en 1958. L'histoire de sa conversion a d'abord été rapportée dans le livre La croix et le Poignard de David Wilkerson puis, plus tard, dans son propre best-seller, Du ghetto à la vie.