mercredi 17 décembre 2014

LA FIN DE LA FAMINE

Dans le livre de Ruth, au chapitre 1 et au verset 6, nous lisons : “elle y avait appris que l’Éternel était intervenu en faveur de son peuple et lui avait donné du pain.” Naomi avait appris que la famine en Juda était terminée, que Dieu visitait Son peuple tout à nouveau, avec du pain et des bénédictions en abondance. Les souvenirs des bénédictions passées ont envahi l'âme de Naomi et elle a commencé à aspirer à retourner au saint lieu. Elle était malade de Moab, de son idolâtrie et de sa mort. « Alors elle se leva, elle et ses belles-filles, afin de quitter le pays de Moab... Elle partit de l'endroit où elle habitait ... pour retourner dans le pays de Juda.” (Ruth 1:6-7).

Les belles-filles de Naomi, Orpa et Ruth, ont dit adieu à leurs parents, à leurs amis et à leur famille. Elles ont dit à leurs bien-aimés qu'elles partaient pour de bon, qu'elles se rendaient en Juda, un lieu où Dieu visitait Son peuple.

Aujourd'hui, une fois encore, le Seigneur est en train de visiter Son peuple ! Une fois encore une famine touche à sa fin ! Ici, à Times Square Church et dans d'autres églises dans le monde entier, la sainte Parole de Dieu progresse. Quand le Seigneur visite son peuple, Il lui donne du pain.

Pendant cette dernière famine de la Parole, pendant que certains fuyaient vers le Moab d'aujourd'hui - les choses du monde, la léthargie, le refroidissement du cœur, les plaisirs et le succès - un Reste saint a persévéré. Ils ont supporté l'exaltation des télé-évangélistes, la sensualité sordide qui est entrée dans la maison de Dieu, la folie de certains prédicateurs et la moquerie des chrétiens rétrogrades.

Ils ont prié, jeûné et intercédé. Et maintenant, le Seigneur a entendu leurs cris et Il visite Son peuple. Pourquoi Times Square Church est-elle remplie de gens affamés qui cherchent la vérité ? Parce qu'ils ont entendu dire que Dieu était là ! Les gens entendent que la Parole de Dieu se déverse. La même chose est vraie dans d'autres lieux, alors que la nouvelle que Dieu visite un endroit se répand. La famine est terminée ! Dieu a envoyé du pain depuis le ciel et si tu n'y as pas encore goûté, alors quitte Moab et retourne là où Dieu visite Son peuple !

C'est ce que Naomi et ses deux belles-filles ont fait. Leur départ pour la frontière du pays de Juda représente un mouvement en direction du Seigneur. Elles étaient attirées par l'Esprit de Dieu, attirées par la nouvelle qu'Il visitait Son peuple.

Aujourd'hui, de la même façon, je vois par l'Esprit des multitudes de personnes revenant à la maison, retournant vers la plénitude de Christ, loin du battage médiatique, de l'inanité de l'évangile de prospérité, des normes trompeuses et des cœurs partagés.

mardi 16 décembre 2014

LE LIVRE DE RUTH

Le livre de Ruth est la merveilleuse histoire d'une jeune femme païenne convertie qui a gagné le cœur de son seigneur. Je crois que c'est une histoire prophétique, un message qui nous parle puissamment aujourd'hui. Car nous gagnons Christ de la même manière que Ruth a gagné Boaz !

Mais ce récit est plus qu'une histoire ! Paul a écrit : “Tous ces faits leur sont arrivés pour servir d'exemples, et ils ont été écrits pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des temps” (1 Corinthiens 10:11).

L'histoire de Ruth commence avec ces mots : “il y eut une famine dans le pays” (Ruth 1:1). C'est pourquoi l'israélite Elimelec, sa femme Naomi et leurs deux fils, Machlon et Kiljon, ont fuit Juda pour Moab. Elimelec est mort là-bas et les deux fils de Naomi ont épousé des femmes païennes, Orpa et Ruth. Ils sont restés en Moab pendant dix autres années.

Mais Moab était un lieu d'idolâtrie, une congrégation d'hommes mauvais, le siège d'hommes dédaigneux. Moab lui-même, qui a donné son nom à la région, était né de la relation incestueuse entre Lot et une de ses filles. En fait, le nom “Moab” signifie fornication. C'est lui qui a séduit Israël dans le désert, après quoi 24 000 israélites sont morts. Dieu avait interdit aux israélites d'épouser des femmes moabites car “elles entraîneraient certainement votre cœur à suivre leurs dieux” (1 Rois 11:2).

Dans le royaume spirituel, la même chose arrive quand une famine de la Parole de Dieu survient : le peuple de Dieu se tourne vers le monde, se livre à la séduction de l'idolâtrie et se mélange avec les païens. Ce genre de famine pousse les croyants à aller ailleurs pour trouver quelque chose qui puisse satisfaire leurs besoins intérieurs.

Les chrétiens d'aujourd'hui deviennent froids et rétrogradent parce qu'ils ne reçoivent pas de véritable nourriture spirituelle. Ils vont à l'église, mais le placard est vide. Les prédications qu'ils entendent sont superficielles : pas de viande, pas d'eau vive, juste des divertissements. Il y a une grande famine au milieu de la maison de Dieu !

C'est pour cette raison que nos églises sont submergées par l'adultère, le divorce, le rock’n’roll, les psychologies non bibliques, un évangile New Age, avec nos jeunes qui se droguent et se livrent à l'immoralité sexuelle. La famine dans l'église les a poussé à aller à Moab, un lieu d'idolâtrie. Et Moab est un endroit où les jeunes meurent, tout comme les fils de Naomi sont morts en Moab !

lundi 15 décembre 2014

IL DIT QUE TU ES BENI by Gary Wilkerson

De nombreux chrétiens ne l'admettrons pas, mais ils pensent au fond que la grâce de Dieu est trop bonne pour être vraie. Ils pensent que ça leur donne trop de liberté, alors ils s'accrochent à leurs œuvres parce qu'ils sont convaincus que c'est la seule chose qui les gardera sur le droit chemin.

Paul a anticipé cette façon de penser, qui aboutit à des œuvres mortes : “Quoi donc ! Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous la loi mais sous la grâce ? Certainement pas ! Ne savez-vous pas que si vous vous livrez à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes les esclaves du maître à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ? Mais que Dieu soit remercié : alors que vous étiez esclaves du péché, vous avez obéi de tout cœur au modèle d'enseignement auquel vous avez été confiés” (Romains 6:15-17).

A quel enseignement Paul se réfère-t-il dans ce passage ? Celui qui dit que nous sommes la propriété de Jésus Christ et de sa grâce ! Donc, nous ne continuons pas à pécher comme nous le faisions avant, parce que cela ne fait plus partie de notre identité : “Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles” (2 Corinthiens 5:17). Pour finir, Paul dit : “De même, mes frères et sœurs, vous aussi vous avez été mis à mort par rapport à la loi à travers le corps de Christ pour appartenir à un autre, à celui qui est ressuscité afin que nous portions des fruits pour Dieu” (Romains 7:4).

La nouvelle vie qui nous a été donnée, la vie de Christ Lui-même, nous ressuscite pour Le servir dans la liberté, la paix et la joie. Libérés des œuvres exténuantes de l'obligation, nous pouvons désormais crier avec David : “Seigneur, je me plais à accomplir ta volonté !” Et nous ne pouvons faire autrement que de témoigner de Jésus à un monde qui est affamé, qui a désespérément faim de Sa grâce. En un mot : la grâce produit des résultats !

Mon ami, tu ne peux faire naître la vie de quelque chose qui est mort. Seul Jésus a le pouvoir de ressusciter ton vieil homme à une nouveauté de vie. Ce genre de grâce est incompréhensible, tellement éloignée de notre compréhension que nous ne pourrons jamais la saisir pleinement dans cette vie. De la même façon, nous ne serons jamais capables de l'atteindre par nous-mêmes. Comme Paul l'a écrit : “Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, de manière peu claire, mais alors nous verrons face à face ; aujourd'hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai complètement, tout comme j'ai été connu” ( 1 Corinthiens 13:12).

Note bien cette dernière phrase : tu es connu complètement par le Seigneur, même au milieu de ta vie sens dessus-dessous faite de deuils et de brisements, et Il dit que tu es béni. Vois-tu, la nouvelle vie que tu as n'est pas le résultat de ce que tu as atteint quelque chose, mais un don que tu as reçu. Alors, vas-tu déposer tes balances et marcher dans la nouvelle vie dont Jésus t'a fait grâce ? Il a déjà prononcé Ses bénédictions sur toi... alors reçois-les !