vendredi 4 novembre 2016

LE CRI QUI ENFLE

Notre Seigneur a un saint reste dans chaque nation. Et en moment même, Il prépare un peuple qui se secoue pour s’emparer de Lui. Dans de petites églises et dans des rassemblements tout autour du globe – en Chine, en Inde, en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud – un cri enfle et devient de plus en plus intense.
“Ô Dieu, descends ! Envoie le feu de Ton Esprit Saint ! Fais disparaître la chair et manifeste Ta présence.”
Ils savent que les mots de Jésus pour Ses disciples s’appliquent aussi à eux : “Mon Esprit changera tout, en un instant. Les montagnes d’endurcissement et d’incrédulité seront abattues et tous ceux qui se dressent contre vous vont maintenant se joindre au troupeau.” Quand cela se produira, il n’y aura pas d’avertissement – pas de caméra de télévision, pas d’évangéliste vedette, pas d’organisateur pour mettre en scène un “réveil.” Il n’y aura qu’un peuple désespéré et affamé, s’attendant au Seigneur pour qu’Il se révèle dans Sa gloire et sans Sa puissance qui sauve.
LE MONDE QUI TOURNE DE PLUS EN PLUS VITE, HORS DE TOUT CONTRÔLE
Le peuple de Dieu sait que c’est Lui qui est la seule source de soutien dans ces temps troublés et, bientôt, le monde le saura aussi. Tandis que l’économie sombre de plus en plus dans le monde entier, tandis que l’Iran et la Russie deviennent de plus en plus menaçants et que des calamités globales se produisent – les gens ne vont plus tolérer un message d’auto-épanouissement. Ils vont demander à connaître la réalité de Dieu, dans un monde qui tourne de plus en plus vite, hors de tout contrôle.
La promesse que Dieu a donnée à Esaïe s’applique aujourd’hui :
“Jamais on n’a appris ni entendu dire, et jamais l’œil n’a vu qu’un autre dieu que toi fît de telles choses pour ceux qui se confient en lui” (Esaïe 64:4).