samedi 26 novembre 2016

DESCENDS DE LA MONTAGNE - Claude Houde

Dès le lendemain, toute l’assemblée des enfants d’Israël resta dans la tente de la rencontre et murmura contre Moïse et Aaron, en disant : Vous avez fait mourir le peuple de l’Éternel. La plaie a commencé. Aaron prit le brasier sur l’autel, et courut au milieu de l’assemblée. Il se plaça entre les morts et les vivants, et la plaie fut arrêtée.” (Voir Nombres 16:41-48).
Nous voyons dans ce passage une image puissante et importante de tant d’églises de notre époque – et de nous-mêmes – cherchant continuellement à rester à l’intérieur, dans la tente de la rencontre, enfermés dans une mentalité “nos besoins sont si grands et le peuple là-dehors, les païens, les inconvertis, sont si mauvais.”
DES CHRÉTIENS ÉGOCENTRIQUES
L’assemblée égocentrique reste à l’intérieur et n’a ni le temps, ni l’énergie, ni la passion de sortir à cause des batailles qui font rage entre les quatre murs de l’église. Des rituels religieux ont mis le pied sur la gorge de toutes les initiatives rédemptrices et l’église se meurt. Des platitudes ont remplacé la passion. Le rationalisme a étouffé la révélation. Il y a une hiérarchie religieuse, mais pas de vrais héros.
Les disciples étaient sur la montagne lors de la Transfiguration, dans la présence de Jésus. La gloire de Dieu les entourait, au milieu d’une révélation prophétique à couper le souffle. Pierre a annoncé triomphalement ce qui est malheureusement devenu le cri de ralliement, l’hymne de centaines de milliers de croyants à l’heure actuelle : “Il est bon pour nous d’être ici. Dressons trois tentes (tabernacles) pour y résider et restons ici.”
SOIS UN HÉROS POUR DIEU
Le peuple voulait rester sous la tente de la rencontre et Pierre désirait demeurer sur la montagne. Mais au pied de la montagne se trouve un homme tourmenté et captif, sans espoir et abandonné de tous, qui a besoin qu’un héros descende de la montagne pour lui apporter la délivrance.

Claude Houde est le pasteur responsable de l’église Nouvelle Vie au Canada. Sous sa direction, cette église est passée d'une poignée de personnes à plus de 3500 dans une région du Canada où peu d'églises protestantes rencontrent du succès.