jeudi 15 septembre 2016

MANIFESTER UN AMOUR INCONDITIONNEL

En ce moment, de nombreux chrétiens sont en mode panique. Des gens qui ont témoigné toute leur vie du fait que Dieu les garde tremblent de peur tandis que les nuages d’orage se rassemblent. Pierre a quelque chose de très simple à leur dire : “Apportent tous tes sentiments naturels sous le contrôle de la foi.”
Ensuite, Pierre nous dit de tout apporter à Dieu dans la prière : “vaquer à la prière” (1 Pierre 4:7). Ce n’est qu’en recherchant le Seigneur que nous serons capables de contrôler nos angoisses au sujet des temps que nous vivons. D’après Pierre, plus les choses deviennent sombres et plus nous devrions marcher dans la paix et le repos du Saint-Esprit.
ÉVITER LE MODE PANIQUE
En ce moment, le monde païen désespère de trouver le calme dans le chaos. d’après le Wall Street Journal, des haut-responsables et d’autres ayant des boulots très stressants se tournent vers le yoga, les mantras, les chants chinois, la méditation. Mais en tant que chrétiens, notre Dieu promet de nous garder dans une paix parfaite si nous acceptons de fixer notre esprit sur Christ plus que sur tout ce qui arrive dans le monde.
Pierre nous dit que nous devrions être concernés par une chose plus que toutes les autres. Regardons un peu l’exhortation finale de cet apôtre sur le point de mourir :
“Avant toutes choses, ayant entre vous un amour fervent, car l’amour couvre une multitude de péchés” (1 Pierre 4:8).
TENDRE LA MAIN AVEC MISÉRICORDE
La sommation de Pierre est la suivante : “Si tu veux savoir comment survivre – comment Dieu guide Son peuple dans ces temps – alors manifeste un amour inconditionnel pour tes frères et sœurs. Cela a tout à voir avec le futur de l’Église de Christ.”
D’après Pierre, voilà ce qui doit être notre préoccupation principale. A la lumière de la grande miséricorde que Dieu a manifesté envers chacun de nous – à la lumière de Son pardon inconditionnel envers nos péchés passés, de Sa compassion patiente envers nous – nous devons tendre la main avec miséricorde vers ceux qui ont péché contre nous. Et nous devons leur pardonner comme s’ils n’avaient jamais commis ces péchés.