lundi 12 septembre 2016

LE ROCHER SPIRITUEL - Gary Wilkerson

“L’Éternel dit à Moïse : Passe devant le peuple, et prends avec toi des anciens d’Israël; prends aussi dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et marche! Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d’Horeb; tu frapperas le rocher, et il en sortira de l’eau, et le peuple boira. Et Moïse fit ainsi, aux yeux des anciens d’Israël” (Exode 17:5-6).

Les détails de cette scène – et de la compassion de Dieu pour le peuple – se rejouent dans le sacrifice de Jésus. Christ est le rocher qui a été frappé pour nos transgressions, quand nous étions perdus et errants. Et Il est l’eau qui nous donne la vie et nous nourrit. Paul nous dit:
“Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères... ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ” (1 Corinthiens 10:1,4).
S’ACCROCHER A L’AMERTUME
La scène dans le désert démontre ce que Jésus fait pour un peuple qui passait son temps à murmurer : Il prend leur punition et déclare: “Je me laisserai condamner pour eux, Je serai châtié, Je prendrai leurs péchés sur Moi, Je serai crucifié sur une croix à leur place – tout cela pour qu’ils puissent recevoir la vie abondante.”
Certains chrétiens perdent ce don extraordinaire en s’accrochant à leur amertume. Paul dit: “Mais Dieu n’a point pris plaisir en la plupart d’entre eux, car ils tombèrent dans le désert. Or ces choses arrivèrent comme types de ce qui nous concerne” (1 Corinthiens 10:5-6).
LA GRÂCE MAGNIFIQUE DE DIEU
Nos vies peuvent se dessécher dans l’amertume, ou bien nous pouvons être renouvelés par la grâce magnifique que Dieu nous offre – c’est notre choix. Mais Sa promesse reste valable pour nous si nous le décidons – et Il nous donne une nouveauté de vie.