lundi 19 septembre 2016

LES EAUX VIVES ET RAFRAÎCHISSANTES - Gary Wilkerson

Comment le rafraîchissement de Dieu affecte-t-il notre vie, concrètement ?
RAFRAÎCHIR NOS CIRCONSTANCES
Quand Dieu rafraîchit nos circonstances, Il modifie des vieux schémas qui peuvent concerner notre mariage, nos finances, notre travail. Il peut mettre à jour des schémas de dépenses qui ne sont pas bons et nous convaincre de les changer. Il peut même nous pousser à rechercher des conseils financiers qui peuvent nous aider à remplacer les mauvaises habitudes et nous enseigner à être de bons intendants.
Il peut vouloir interrompre de vieilles habitudes dans notre mariage, des habitudes qui nous gardent coincés dans des voies sans amour. Notre Père est prêt à nous rafraîchir avec une grâce abondante à chaque fois que nous en avons besoin. Ce genre de rafraîchissement concerne nos circonstances.
LE RAFRAÎCHISSEMENT DE NOTRE ÊTRE
Ensuite, nous avons le rafraîchissement de notre être – le rafraîchissement qui va au-delà de nos circonstances afin de renouveler nos âmes, nos vies, notre être intérieur. Ce genre de rafraîchissement ne coule pas seulement en nous mais aussi hors de nous. Il nous remplit de joie pour notre mariage, lorsque nous donnons librement notre temps et notre argent, pour affronter des relations difficiles avec espoir, courage et énergie.
Pour résumer, le rafraîchissement de l’être nous amène à anticiper chaque moment de notre vie avec Jésus. Il fait naître en nous un cœur qui dit : “Je vis pleinement, sans appréhender ma journée. Je suis enthousiasmé de te suivre, Jésus. Tu m’as rendu audacieux et non craintif. Laisse-moi utiliser ce vaste débordement de vie pour Toi !”
TOUT LUI APPORTER
Qu’est-ce qui coule de toi en ce moment ? L’incrédulité, les marmonnements, la peur ? Ou bien la foi, l’espérance et l’amour ? Tout comme Il l’a fait lors de la fête à Jérusalem, Jésus te crie de Lui apporter ton incrédulité, ton amertume et ta peur. Il souhaite les remplacer avec un contentement contagieux, afin de passer du vide à la plénitude.
Il a promis : “Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture” (Jean 7:37-38).