jeudi 18 août 2016

LA MISÉRICORDE DÉMONTRÉE DE JÉSUS

Le premier prix payé par Jésus pour sa miséricorde a été la perte de sa position céleste. La miséricorde L’a poussé à venir sur Terre pour prendre forme humaine et, à la fin, la miséricorde qu’Il a offerte au monde Lui a coûté Sa vie. Mais l’exemple de la miséricorde de Jésus est un modèle pour tous ceux qui désirent Le suivre. En substance, Il nous dit : “Que ma vie vous montre le prix de la miséricorde – un rejet total de la part de ce monde.”
L’apôtre Paul a payé le même prix élevé en vivant la miséricorde de Dieu. Ce prix que Jésus a payé sur Terre, et au sujet duquel Il nous a mis en garde : 
“ Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi” (Jean 15:20).
Paul a témoigné de cette vérité : “ nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains ; injuriés, nous bénissons ; persécutés, nous supportons ; calomniés, nous parlons avec bonté ; nous sommes devenus comme les balayures du monde, le rebut de tous, jusqu’à maintenant” (1 Corinthiens 4:12-13).
UNE VÉRITÉ DIFFICILE
Comment devons-nous réagir face à ce rejet ? Jésus nous répond : “Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel” (Luc 6:23).
C’est une vérité dure à avaler. Comment pouvons-nous nous réjouir et être heureux quand nous endurons de dures persécutions ? Bien-aimé, tout cela fait partie du prix élevé de la miséricorde. C’est la même chose pour le corps de Christ, l’Église, que pour Paul, qui était considéré comme une balayure. Il y a un prix que nous devons payer lorsque nous prêchons Jésus et Sa miséricorde.