samedi 13 août 2016

AVOIR FAIM DE LA PAROLE DE DIEU - Jim Cymbala

Comme nous le savons déjà, l’Eglise chrétienne est née quand le Saint-Esprit a été déversé. De façon incroyable, dans les heures qui ont suivi, des milliers de personnes se sont converties et les nouveaux croyants ont été entraînés dans un rythme nouveau et inspiré de vie en congrégation. “Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières” (Actes 2:42).

Au début, la doctrine chrétienne était transmise oralement, puisqu’il n’y avait pas de Nouveau Testament écrit. Les apôtres prêchaient l’évangile et les enseignements qui lui étaient associés, qu’ils avaient eux-même entendu de la bouche de Jésus. C’était la Parole de Dieu dans laquelle les premiers croyants “persévéraient.” La version anglaise traduit : “se dévouaient.”

Ce genre de dévouement à la Parole est toujours un signe vital du fait que le Saint-Esprit agit dans la vie d’une personne ou d’une église. Les croyants ont une faim d’entendre, de lire, d’étudier et tout particulièrement de mieux comprendre la Parole de Dieu.

C’est logique, évidemment, puisque le Saint-Esprit est celui qui a inspiré la Bible. Il est l’Auteur qui a inspiré les écrivains. La Bible est Son livre. Des chrétiens contrôlés par l’Esprit n’ont pas à se forcer pour lire la Bible. L’Esprit leur donne un saint appétit pour elle.

Le Saint-Esprit est l’Esprit de vérité et Il nous dirigera toujours vers la vérité de Dieu. Quand une personne n’a que peu d’intérêt pour la Parole ou quand l’Écriture semble terne et fastidieuse à une église, c’est le signe que quelque chose ne va vraiment pas. Quand nous n’avons pas de respect pour la Parole ni pour son autorité et quand nous ne nous humilions pas nous-mêmes en entendant ce que Dieu a dit, nous sommes sur un mauvais chemin.

Je sais qu’il est possible aujourd’hui de rassembler un grand nombre de personnes le dimanche sans qu’on laisse beaucoup de place à la Parole. En fait, de nombreuses personnes assises dans l’assemblée pourraient être tout à fait satisfaites sans entendre une prédication et une exposition soigneuse de la Bible. Mais quand nous nous éloignons de la Parole, lorsque nous pensons que nous pouvons vivre sans elle jour après jour, semaine après semaine, nous cessons de croître spirituellement et nous nous ouvrons à la tromperie spirituelle. L’apôtre Pierre a écrit : “désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut.” 1 Pierre 2:2). La Parole de Dieu contient les nutriments spirituels vitaux ont nous avons besoin – tous les jours – pour grandir en Christ.










 

Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.