samedi 11 juin 2016

TEMPLES DU SAINT-ESPRIT - Jim Cymbala

En tant que chrétien, nos vies ont été rachetées à un grand prix et nous appartenons désormais à Dieu. Le prix payé, c’est le sang de Jésus Christ qui a été répandu à la croix. Tout comme les israélites dans l’Ancien Testament appartenaient à Dieu à travers l’alliance, les chrétiens appartiennent à Dieu à travers le salut que nous avons expérimenté. Nous sommes le peuple de Dieu désormais. Nous Lui appartenons – arrachés aux griffes du péché, de la culpabilité et de la condamnation et adoptés dans Sa famille. Dans ce cas-là, être acheté et possédé par quelqu’un n’est pas une chose négative, mais une chose magnifique.

Dieu nous a sauvé dans le but de faire de nous des temples vivants, habités par Son Esprit. A l’époque de l’Ancien Testament, Dieu demeurait dans la chambre intérieure du temple, un endroit appelé le Saint des Saints. C’est là qu’Il avait fait Sa demeure. Quand Paul dit aux chrétiens qu’ils sont “les temples du Saint-Esprit” (1 Corinthiens 6:19), le mot utilisé pour “temple” n’est pas le mot utilisé pour les pièces extérieures du temple de l’Ancien Testament. Il s’agit de naos, qui se réfère au sanctuaire intérieur, l’endroit où se trouvait une manifestation visible de la shekinah, la gloire de Dieu.

Ce séjour de Dieu en nous au-travers du Saint-Esprit rend le christianisme différent de toutes les autres religions de la Terre. Judaïsme, Islam, Bouddhisme – aucune de ces religions ne clame que leur dieu réside dans ses disciples. Les chefs de ces croyances peuvent essayer d’y convertir des gens à l’aide de leur doctrine, mais l’évangile de Jésus Christ est différent. La foi en Jésus fait de nous des miracles ambulants qui avons été changés parce que le Saint-Esprit demeure personnellement en chacun de nous.

Le plan rédempteur de Dieu était que nous vivions une vie remplie du Saint-Esprit : “Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit” (Ephésiens 5:18). La métaphore ici suggère que nous pouvons être remplis de l’Esprit au point de déborder et atteindre ceux qui nous entourent avec amour et miséricorde.

__________
Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.