mercredi 15 juin 2016

ES-TU PRÊT ?

Que veut dire Jésus dans Matthieu 24:49 quand il parle du méchant serviteur qui boit avec les ivrognes ? Jésus ne parle pas seulement d’alcool ici. La Bible mentionne différentes façons d’être enivré : de colère, d’amertume, de soif de sang. L’alcool principal dans notre société – le sédatif que la plupart des gens prennent aujourd’hui – c’est la prospérité. Et les chrétiens s’adonnent librement à cette boisson.

Jésus nous met en garde : “Que t’arrive-t-il une fois que la prospérité te tient ? Ton cœur est enveloppé dans les biens matériels. Soudain, tu pers la conscience de Mon retour. Ta vie échappe à tout contrôle, parce que tu n’as plus de compas moral. Et tu commences à faire tout ce que tu peux pour obtenir ce que tu veux. Tu deviens un ivrogne, tu es défoncé par la prospérité.”

Remarque le jugement que Jésus décrit pour de tels hypocrites : “le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites: c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents” (24:50-51).

Es-tu prêt ? As-tu commencé à aimer la pensée du retour du Christ ? Paul dit : “ Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement” (2 Timothée 4:8). Jacques nous presse de la même manière : “Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l’avènement du Seigneur est proche” (Jacques 5:8). “de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut” (Hébreux 9:28).

Enfin, Paul écrit : “Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres. Dis ces choses, exhorte, et reprends, avec une pleine autorité” (Tite 2:11-15).

Je prie pour devenir le genre de berger que Paul décrit. Oui, j’attends le retour de mon Maître. Et, comme l’apôtre, je peux dire avec assurance : “Une couronne m’attend parce que j’aime Son retour. Je suis prêt. Viens, Seigneur Jésus !”