samedi 25 juin 2016

CHANTONS-NOUS PLUS FORT ? - Claude Houde

Alors que nous prions : “Seigneur, augmente notre foi,” je te demande de permettre à Dieu d’allumer une flamme dans ton cœur. Abraham, notre modèle dans la foi est allé sauver un peuple qui était retenu captif par un ennemi sans merci (voir Genèse 14:11-16). Le texte nous parle de conquérants impitoyables qui ont pris tout le butin pour eux-mêmes. Mais un survivant, une victime est tombé au pieds d’Abraham et l’a forcé à prendre une décision.

Où que tu sois, ceux qui souffrent frappent à la porte de l’Église. Il existe une Église moderne qui a choisi d’être aveugle aux souffrances qui l’entourent. Cette indifférence est un affront à la nature même de Dieu. Cette Église est obsédée par ses propres bénédictions, ses besoins, son adoration, ses services, sa théologie et ses expériences avec Dieu et elle a une forte tendance à rester “parmi les nôtres, parmi les chrétiens.”

Dans un de ses livres, Dietrich Bonhoeffer, le pasteur et théologien allemand raconte cette histoire qui m’a profondément ébranlé parce que c’est une véritable image de l’Église moderne. Bonhoeffer était pasteur durant la seconde guerre mondiale, à une époque où l’holocauste nazi a pris la vie de six millions de juifs. L’Histoire nous montre que la plupart des pasteurs et prêtres ont toléré ou tenté d’ignorer les insanités nazies et leur racisme meurtrier qui a finalement conduit au génocide. Quand L’Église s’est finalement réveillée, il était trop tard. Le pasteur Bonhoeffer a parlé publiquement contre le régime du troisième Reich, il a été jeté en prison et, à la fin, a été mis à mort pour son courage et ses convictions.

Bonhoeffer a écrit au sujet d’une conversation qu’il a eu avec un collègue pasteur peu de temps avant d’être arrêté. Le pasteur lui a confié : “C’était horrible. Notre église est juste à côté des rails de chemin de fer. Nous pouvons entendre les trains qui emmènent les juifs dans les camps. Au début, c’était rare, mais maintenant ils passent plusieurs fois par jour. Un dimanche, il y a plusieurs semaines, une chose terriblement embarrassante s’est produite. Nous étions en plein milieu de notre réunion et le bruit des trains était assourdissant. Et là, en plein milieu de nos chants d’adoration, nous avons entendu des gens crier : “Aidez-nous ! Aidez-nous !””

Bonhoeffer, horrifié, lui a demandé : “Et alors, qu’avez-vous fait ?” Le pasteur a répondu : “Pendant un moment, je n’ai pas trop su quoi faire, mais ensuite, j’ai dit à l’assemblée : “Frères et sœurs, chantons plus fort !””

Est-ce que nous aussi, nous “chantons plus fort” de façon à ne pas entendre les appels à l’aide si proches de nous ?

__________
Claude Houde est le pasteur responsable de l’église Nouvelle Vie au Canada. Sous sa direction, cette église est passée d'une poignée de personnes à plus de 3500 dans une région du Canada où peu d'églises protestantes rencontrent du succès.