mercredi 8 juin 2016

DU TEMPS DE NOÉ

Jésus nous dit que juste avant Son retour, la société ressemblerait à ce qu’elle était au temps de Noé (voir Matthieu 24:38-39). Remarque que Jésus ne mentionne aucun péché dans cette description. Nous savons tous que ce n’est pas un péché de manger, de boire des boissons appropriées, de se fiancer ou de se marier. Ce n’est pas non plus un péché d’acheter, de vendre, de planter ou de construire. Il n’y a rien de mal dans aucune de ces choses et Jésus ne condamne pas ces activités. Il nous montre plutôt les activités de tous les jours, comme pour dire : “Voilà à quoi ressembler la vie quand je reviendrai. Ce sera comme n’importe quel autre jour ordinaire, quand les gens ne s’attendent pas à ce que quelque chose se produise.”

Alors, que dit Jésus au sujet de ces scènes ordinaires ? Pour dire les choses simplement, Il nous décrit des gens qui ont décidé de rejeter les avertissements de jugement de Dieu. Souviens-toi que Noé a prophétisé à ses contemporains pendant cent vingt ans, leur disant qu’une destruction totale arrivait. Mais, comme l’Écriture le dit : “Parce qu’une sentence contre les mauvaises actions ne s’exécute pas promptement, le cœur des fils de l’homme se remplit en eux du désir de faire le mal” (Ecclésiaste 8:11).

C’est exactement ce qui arrive aujourd’hui. Il y a une véritable frénésie au sujet d’acheter, de vendre, de manger, de boire, de planter et de construire. Les multitudes sont obsédées par l’appât du gain et ils font la sourde oreille à tout message négatif qui pourrait gêner leur quête.

Une chrétienne m’a écrit au sujet d’une conversation qu’elle a eue avec une vieille femme juive. Cette survivante de l’holocauste lui a dit : “Ce qui arrive aujourd’hui en Amérique me rappelle ce qui s’est passé en Allemagne durant l’ascension d’Hitler au pouvoir. Tous les avertissement ont été ignorés. Je n’étais qu’une enfant, mais je me souviens encore des grandes fêtes qui se poursuivaient tard dans la nuit, même après qu’Hitler ait commencé à enfermer les juifs et à les envoyer vers les chambres à gaz.

“Je me souviens des juifs âgés qui disaient : ‘cela ne peut pas arriver, pas dans une société éduquée et civilisée comme l’Allemagne.’ A peine quelques semaines plus tard, ces mêmes personnes étaient menées comme du bétail dans des wagons à destination des camps de concentration. Ils pensaient que le bon temps et la prospérité dureraient toujours.”

Le cri d’avertissement résonne une nouvelle fois pour l’Église du Seigneur : “Jésus revient ! L’Époux est en chemin. Prépare-toi et tiens-toi prêt à sortir pour aller à Sa rencontre. Lève les yeux, car la rédemption est proche !” Mais Jésus avertit que des gens ignoreront l’appel. Ils vont continuer à s’occuper de leurs affaires, n’accordant aucune pensée à Sa venue, ignorant tous les signes prophétiques. Cette apathie préméditée sera le signe même de Son retour !