vendredi 24 juin 2016

DANS DES SONGES ET DES VISIONS

Dans des pays, partout dans le monde, Christ se révèle à des multitudes dans des songes et des visions. Les peuples dans les pays arabes, en Chine et en Inde rapportent leurs expériences avec Jésus en songes. Cela se produit même ici, à New York.

Un de nos hommes de sécurité, ici, à Times Square Church, était autrefois un grand sacrificateur de troisième rang dans l’adoration satanique de Santeria. Son territoire était le Bronx et son appartement était rempli d’ossements humains. Il s’était vendu lui-même corps et âme à Satan. Mais le cœur de cet homme était travaillé par le Saint-Esprit et il est devenu inquiet et agité. Une nuit, il a mis Jésus au défi : “Si Tu es plus fort que le diable que je sers, alors montre-le moi dans un rêve cette nuit.”

Cette nuit-là, dans un rêve, l’homme s’est vu lui-même dans un train se dirigeant vers l’enfer. Il est passé à travers un tunnel et de l’autre côté se tenait Satan. Le diable a dit à l’homme : “Tu m’as fidèlement servi. A présent, je t’emmène vers ton lieu de repos éternel.” Puis, soudain, une croix est apparue. A ce moment précis, l’homme s’est réveillé.

Il est sorti de cette expérience, brûlant pour Jésus ! Il a débarrassé son appartement de toutes traces du mal et il a dédié sa vie au Seigneur. Aujourd’hui, il est homme doux et dévoué à Dieu, actif dans notre église. Je l’ai arrêté récemment et je lui ai dit : “Je vois Jésus en toi.” Il a répondu : “Frère David, tu ne sais pas ce que ces mots représentent pour moi après vingt-cinq ans passés à servir le diable.” Sa nouvelle vie miraculeuse est entièrement due à ce songe donné par Dieu.

Cher saint, le jour vient où le monde entier verra Jésus. L’apôtre Jean a vu “une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. Et ils criaient d’une voix forte, en disant : Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau” (Apocalypse 7:9-10).

Il ne s’agit pas d’un petit reste, mais d’une multitude innombrable et ils adorent tous le Seigneur. Loué soit Dieu pour ce jour qui nous est promis !