lundi 18 avril 2016

UN CHEMIN DANS LES PUISSANTES EAUX - Gary Wilkerson

Israël a traversé le Jourdain au moment de la moisson. Durant cette saison, la rivière n’était pas simplement bien pleine, elle débordait. Humainement parlant, il s’agissait du pire moment pour traverser.

Les sceptiques entourant Josué se seraient moqués : “Tu as choisi le mauvais moment, Josué. Tu as avec toi des femmes enceintes, des malades, des personnes âgées. Ce n’est pas de Dieu.”

Pourtant, Dieu nous appelle effectivement à faire des choses humainement et physiquement impossibles. Il regarde à notre situation et dit : “Les conditions sont idéales pour que J’agisse en faveur de Mon peuple. A présent, le monde va voir à quel point je me réjouis de pourvoir à tous les besoins de Mes serviteurs.”

En ce moment, tu penses peut-être : “Dieu, j’ai le sentiment que Tu me conduis à prendre une décision difficile. Je sais que je ne suis pas capable de faire cela.” C’est exactement là qu’Il te veut. Dans ta faiblesse, Dieu apparaît d’autant plus fort. Dans nos manquements, notre Dieu est grand. Nous disons que c’est impossible, mais avec Dieu au centre, rien n’est impossible. « Jésus les regarda, et leur dit : Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible ». (Matthieu 19:26).

Jusqu’à cet instant de leur histoire, Dieu avait toujours séparé les eaux pour Israël, mais cette fois, Il leur demandait de marcher dans l’eau d’abord. Plus précisément, Il a ordonné aux sacrificateurs de porter l’Arche de l’Alliance dans le courant fort de la rivière par la foi.

Imagine les voix des sceptiques ! “Dieu ne nous a jamais conduit à faire ça avant. Il a toujours séparé l’eau pour nous. Ce n’est pas Lui obéir, c’est Le tenter !”

Même Josué a dû avoir des doutes. “Seigneur, j’ai déjà suivi cette route avec Toi auparavant et je sais comment ça se passe. Tu sépares toujours les eaux d’abord. Pourquoi voudrais-Tu que nous marchions dans cette eau boueuse, au fort courant ? Cela n’a pas de sens.”

Peu importe à quel point le chemin que Dieu a mis devant nous nous semble un défi risqué. Si nous y marchons par la foi, Il séparera les eaux. Et nous pourrons traverser à sec.

“Ainsi parle l’Éternel, Qui fraya dans la mer un chemin, Et dans les eaux puissantes un sentier” (Esaïe 43:16).