vendredi 8 avril 2016

ENTRER DANS LE PAYS PROMIS

“Aussi voyons-nous qu’ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité” (Hébreux 3:19). Ce seul péché a empêché Israël d’entrer dans le Pays Promis.

Canaan représente un lieu de repos, de paix, d’abondance, d’assurance, de plénitude, de satisfaction, de tout ce à quoi aspire un véritable croyant. C’est aussi un endroit où le Seigneur parle clairement à Son peuple, le conduisant : “Voici le chemin, marchez-y.” Mais Israël n’a pas pu entrer dans le Pays Promis à cause d’un péché.

Ce péché n’était pas l’adultère (et l’Écriture appelle les israélites une génération adultère). Ce n’était pas les divorces (Jésus dit que Moïse a dû permettre les divorces à cette génération parce que leur cœur était endurci). Ce n’était pas la rage, la jalousie, la paresse ni la médisance. Ce n’était même pas leur idolâtrie secrète.

C’est le péché d’incrédulité qui a empêché le peuple d’entrer en Canaan. C’est pour cette raison que l’épître aux Hébreux nous presse aujourd’hui : “Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance” (Hébreux 4:11).

J’ai connu de nombreux chrétiens qui ont décidé de devenir sérieux dans leur marche avec le Seigneur. Ils avaient décidé d’étudier d’avantage Sa Parole et ils avaient jeûné et prié avec une conviction renouvelée. Ils avaient disposé leur cœur à s’accrocher à Dieu dans toutes les situations de leur vie et, alors que j’observais leur vie, je pensais : “Sûrement, toute leur dévotion va leur apporter un rayonnement de joie. Ils ne peuvent faire autrement que de refléter la paix et le repos de Dieu.”

Mais bien trop souvent, ça a été exactement le contraire. Nombre d’entre eux n’est jamais entré dans le repos promis par Dieu. Ils demeuraient incertains, agités, remettant en question la direction de Dieu, inquiets au sujet de leur avenir. Pourquoi ? Parce qu’ils avaient pris l’habitude de conserver le levain de l’incrédulité dans leur vie. Toute leur dévotion et toutes leurs activités ont été rendues inefficaces à cause de lui.

Le serviteur qui croit s’accroche à la promesse de Dieu pour la Nouvelle Alliance : “Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois” (Ezéchiel 36:27). Il s’accroche aussi à cette Parole : “Je le ferai approcher, et il viendra vers moi...Je les mène vers des torrents d’eau, Par un chemin droit où ils ne chancellent pas” (Jérémie 30:21 et 31:9).