jeudi 21 avril 2016

BLESSÉ PAR L’INCRÉDULITÉ

Il nous est dit au travers des Psaumes et des autres textes de sagesse que nous avons un Dieu qui rit, pleure, s’attriste et qui peut être mis en colère. De la même manière, le Nouveau Testament nous dit que nous avons un souverain sacrificateur dans le Ciel qui est touché par nos infirmités, le même Homme de chair et de sang qui a été Dieu sur Terre et qui est à présent un Homme glorifié pour l’éternité.

Sans le moindre doute, notre Seigneur est un Dieu qui a des émotions. Et je me demande ceci : comment Jésus pourrait-Il ne pas être blessé par la grande incrédulité qui se développe dans le monde entier, aujourd’hui ?

A quelle fréquence l’Église d’aujourd’hui blesse-t-elle le Seigneur à cause de son incrédulité ?

Pense à l’incrédulité des disciples dans le bateau avec Jésus, lorsqu’il a commencé à couler sous le coup des vagues. A quel point Jésus a-t-il dû être blessé lorsqu’ils Lui ont adressé ses paroles incrédules : “Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ?” (Marc 4:38).

Qu’en était-il des occasions où Jésus avait miraculeusement nourri les foules avec seulement quelques pains et quelques poissons ? Il avait accompli ce miracle à deux reprises, nourrissant au total de 9000 personnes, sans compter les femmes et les enfants. Pourtant, même après ces œuvres incroyables, les propres disciples de Jésus étaient encore empêtrés dans l’incrédulité. Après un de ces miracles où Il avait nourri les foules, Christ leur a parlé du levain des pharisiens et “Les disciples raisonnaient entre eux, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas de pains” (Marc 8:16).

Jésus doit avoir été choqué par leurs paroles. Il venait tout juste de multiplier miraculeusement le pain pour les foules, devant les yeux de Ses Disciples. De toute évidence, Il était blessé quand Il leur a répondu : “Pourquoi raisonnez-vous sur ce que vous n’avez pas de pains ? Êtes-vous encore sans intelligence, et ne comprenez-vous pas ? Avez-vous le cœur endurci ? Ayant des yeux, ne voyez-vous pas ? Ayant des oreilles, n’entendez-vous pas ? Et n’avez-vous point de mémoire ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour les cinq mille hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés ?... Et il leur dit : Ne comprenez-vous pas encore ?” (Marc 8:17-19,21).