mardi 19 avril 2016

PAS D’AUTRE NOM

Il y a une colère grandissante dans le cœur des hommes mauvais, contre le nom même de Jésus. Dans le monde entier, une haine ardente se lève contre la Parole de Dieu. La Bible est méprisée, moquée et maudite par des hommes qui rejettent Dieu. Je te le demande : qu’y a-t-il donc dans le nom de Jésus qui puisse ainsi provoquer une telle colère par sa simple mention ? Aucun autre nom n’est autant méprisé, pourtant, il ne peut y avoir de salut en aucun autre nom que le Sien. “ Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés” (Actes 4:12).

Nous savons que le nom de Jésus a toujours été haï par les hommes mauvais, mais à présent, cette haine s’est transformée en rage démoniaque. Le nom de Christ est lentement et subtilement effacé de la société, par des décisions législatives dans les pays du monde entier.

J’ai reçu des nouvelles de la part d’une source très fiable qui m’a informé d’une évolution stupéfiante dans l’armée américaine. Une tentative est faite pour promulguer une loi disant qu’aucun aumônier, qu’il soit catholique ou protestant, ne pourrait plus mentionner le nom de Jésus Christ. La raison invoquée est incroyable : “Nous devons faire preuve d’une maturité spirituelle dans une société multiculturelle.” Quelle tromperie ! Réfléchis-y : d’abord, interdire toute mention du nom de Jésus pour ensuite dire qu’il s’agit de maturité spirituelle. Cela vient tout droit de l’enfer !

Pourquoi y a-t-il une telle rage contre le Fils de Dieu ? Pourquoi les hommes mauvais frémissent-ils à la mention de Son nom ? C’est à cause de ce que le nom de Christ représente – la délivrance du péché. Son nom signifie la libération de la domination du péché. Il signifie la mort de la vieille nature, déchue et pécheresse et l’entrée dans la nouveauté de vie. Il signifie la puissance de rejeter et renier toutes les convoitises et les plaisirs de la chair.

La Parole de Dieu nous dit que la destruction et le blasphème apportés par la colère de l’homme ne dureront pas longtemps. “Car même la fureur des hommes tournera à ta gloire et tu t’attacheras les rescapés de la colère.” (Psaumes 76:10). Comment cela se ferait-il ? Pour dire les choses simplement, plus la colère des hommes devient intense, plus Dieu déverse Sa grâce : “Or, la loi est intervenue pour que l’offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé” (Romaines 5:20).