jeudi 30 juillet 2015

UNE REVELATION TOUJOURS CROISSANTE DE JESUS

Considérons un instant Corneille, le centurion. Cet homme n'était ni un prédicateur, ni un pasteur établi. En fait, étant païen, il ne faisait même pas partie du peuple de Dieu. Pourtant, l'Ecriture dit que ce soldat “était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison ; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement” (Actes 10:2).

C'était pourtant un homme occupé. Corneille avait cent soldats sous son commandement direct, mais il priait à chaque fois qu'il avait un moment de libre. Et un jour, alors qu'il était en prière, il a entendu le Seigneur lui parler. Un ange est apparu, appelant Corneille par son nom. Le centurion a reconnu qu'il s'agissait de la voix de Dieu et a répondu : “Qu'est-ce, Seigneur ?” (Actes 10:4).

Le Seigneur a parlé directement à Corneille, lui disant de trouver l'apôtre Pierre. Il lui a donné des instructions détaillées, y compris des noms et des adresses, et jusqu'aux paroles à prononcer. Pendant ce temps, Pierre priait sur le toit d'une maison quand “une voix lui fut adressée” (verset 13 version Darby). A nouveau, le Saint-Esprit donna des instructions très détaillées : “voilà, trois hommes te cherchent; mais lève-toi, et descends, et va avec eux sans hésiter, parce que c’est moi qui les ai envoyés” (Actes 10:19-20 version Darby).

Pierre a suivi les hommes de la maison de Corneille pour se rendre à un rendez-vous réellement d'origine divine. Ce qui s'est passé ensuite à ébranlé toute l'église juive-pentecôtiste. Le Seigneur a ouvert l'évangile aux païens. Pourtant, ce qui a été le plus difficile à accepter de la part des croyants juifs, c'est que Dieu ait pu parler à un païen ordinaire, non exercé. Ils ne pouvaient pas comprendre comment Corneille avait pu entendre la voix de Dieu aussi clairement, ni comment il avait pu parler avec une telle autorité. C'était un vrai défi pour chaque croyant qui était présent.

Paul a également reçu une révélation de Jésus venant directement du Ciel. Il a attesté que les choses qui lui ont été montrées au sujet de Christ ne lui avaient été enseignées par aucun homme. Mais, alors qu'il était à genoux, en prière, il avait entendu la voix de Jésus Lui-même. “Je vous déclare, frères, que l’Évangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme ; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ” (Galates 1:11-12). “ Mais, lorsqu’il plut à [Dieu]… de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang” (1:15-16).

Il y avait de grands enseignants à l'époque de Paul, des responsables puissants, versés dans la Parole de Dieu, tels qu'Apollos et Gamaliel. Et il y avait les apôtres, qui avaient marché et parlé avec Jésus. Mais Paul savait qu'une révélation de Christ de seconde main ne serait pas suffisante. Il devait avoir une révélation de Jésus toujours croissante, venant du Seigneur Lui-même.