vendredi 24 juillet 2015

UNE PAROLE FRAICHE DE LA PART DE DIEU

L’Écriture nous dit qu'en une occasion, “tous ceux qui le touchaient étaient guéris” (Marc 6:56). Mais à d'autres moments, Il n'a guéri personne à cause de l'incrédulité des gens. Comment Jésus savait-Il quand guérir et quand ne pas le faire ? Il devait entendre le murmure doux et tranquille de la voix de Son Père Lui donnant une parole de direction. Et Il se glorifiait d'entendre la voix de Son Père.

La même chose est vraie au sujet de notre appel. Nous savons tout ce que les Écritures requièrent de nous : nous devons nous aimer les uns les autres, prier sans cesse, aller dans le monde et faire des disciples, étudier les Écritures pour être approuvés, marcher dans la justice, aider les pauvres, les malades, ceux qui sont dans le besoin et ceux qui sont en prison. Mais nous sommes aussi appelés à faire d'autres choses qui ne sont pas mentionnées dans l’Écriture. Nous affrontons certains besoins dans notre marche quotidienne, que ce soit au milieu de difficultés ou dans d'autres situations. Dans de tels moments, nous avons besoin d'entendre la voix de notre Père nous guider, nous dire des choses qui ne sont pas soulignées par Ses commandements. Pour dire les choses simplement, nous avons besoin d'entendre la même voix que Jésus lorsqu'Il était sur Terre, celle du Père.

Nous savons que Christ avait ce genre de relation avec Son Père. Il a dit à ses disciples : “je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père” (Jean 15:15). Il a également dit aux responsables religieux : “[Je] vous ai dit la vérité que j'ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l'a point fait” (Jean 8:40). Que voulait dire Jésus ? Il disait aux enseignants d'Israël : “Je vous ai donné des vérités venant directement du cœur de Dieu. Abraham ne pouvait pas en faire autant.”

Christ disait : “Vous vivez d'après une théologie morte. Vous étudiez le passé, honorez votre père Abraham, apprenez les lois et les règles pour votre vie. Mais ce dont Je vous parle ne vient pas d'une histoire d'un passé éloigné. Je viens juste d'être avec le Père et Il m'a dit ce que je suis en train de vous prêcher. Il M'a montré ce que vous avez besoin d'entendre.”

Jean Baptiste avait témoigné contre ces mêmes responsables religieux : “il rend témoignage de ce qu'il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage” (Jean 3:32). Aujourd'hui, Jésus nous dit la même chose : “Vous êtes satisfaits d'entendre des sermons sortis de quelques livres de référence, Mais la Parole que Je veux vous donner est fraîche.”