mardi 21 juillet 2015

APPRENDRE A MARCHER COMME IL A MARCHÉ

Jésus a vécu Sa vie sur Terre en totale dépendance du Père céleste. Notre Sauveur n'a rien fait et n'a rien dit sans avoir auparavant consulté son Père dans la gloire. Et Il n'a accompli aucun miracle sans que le Père ne lui en ai donné l'instruction. Il a déclaré : “je parle selon ce que le Père m'a enseigné... Celui qui m'a envoyé est avec moi ; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable” (Jean 8:28-29).

Jésus a dit très clairement qu'Il était conduit chaque jour par Son Père. Son habitude de totale dépendance, d'écoute constante de la voix du Père, était partie intégrante de Sa marche quotidienne. Nous voyons cela dans un passage de l'évangile de Jean. Un jour de Sabbat, alors que Jésus marchait près de la piscine de Béthesda, Il a vu un infirme étendu sur une natte. Jésus s'est tourné vers l'homme et lui a ordonné de prendre son lit et de marcher et, immédiatement, l'homme a été restauré et il est parti guéri.

Les chefs des juifs en ont été très irrités. Dans leur esprit, Jésus avait brisé le Sabbat en guérissant cet homme. Mais Christ a répondu : “Je ne fais que ce que le Père me dit de faire.” Il leur a expliqué : “Mon Père agit jusqu'à présent ; moi aussi, j'agis...le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait” (Jean 5:17-20).

Jésus affirmait clairement : “Mon père M'enseigne tout ce que Je suis sensé faire.” Tu peux te demander quand exactement le Père montrait à Christ ce qu'Il devait faire. Quand Jésus a-t-Il vu Dieu accomplir des miracles ? Quand le Père Lui a-t-Il parlé de tout ce qu'Il devait dire et faire ?

Est-ce que cela s'est passé dans la gloire, avant que Christ ne soit incarné ? Est-ce qu'Ils se sont assis tous les deux avant la création et qu'Ils ont planifié tous les jours de la vie de Jésus ? Est-ce que le Père a dit à Son Fils que, le jour du deuxième sabbat du sixième mois juif, Il rencontrerait un infirme près de la piscine de Béthesda et qu'Il devrait ordonner à l'homme de se lever et de marcher ?

Si c'est le cas, aucun de nous ne peut le dire. Un tel arrangement n'aurait aucune pertinence pour notre marche quotidienne avec le Seigneur. Pourtant, nous savons que Jésus est venu afin d'établir un modèle que nous puissions suivre. Après tout, Il est venu sur Terre pour expérimenter tout ce que nous faisons, pour ressentir tout ce que nous ressentons et pour être touché par nos souffrances et nos infirmités. En retour,nous devons vivre comme Il a vécu, et marcher comme Il a marché.