jeudi 23 juillet 2015

DANS LA PRESENCE DE SON PERE

C'était pendant les heures qu'Il passait seul avec Son Père que Christ entendait Sa voix Lui parler. En effet, Jésus a reçu toutes les paroles d'encouragement qu'Il a prononcé et, toutes les mises en garde prophétiques alors qu'Il était en train de prier. Il implorait le Père, L'adorait et se soumettait à Sa volonté. Et, après chaque miracle, chaque enseignement, chaque affrontement avec un pharisien, Jésus se de dépêchait de retourner vers la communion avec Son Père.

Nous voyons ce genre de temps de prière dans Matthieu 14. Jésus venait tout juste de recevoir la nouvelle de la mort de Jean Baptiste. “A cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l'écart dans un lieu désert” (Matthieu 14:13). (Je me demande s'Il s'est rendu dans ce même désert où Jean avait passé des années en méditation et en préparation de son ministère.)

Jésus était là, seuls, priant et pleurant sur la mort de Jean. Jean avait été un ami très cher tout autant qu'un prophète de Dieu respecté. Maintenant, dans la communion avec le Père, Jésus demandait et recevait la grâce. Et là, dans le désert, Jésus recevait une direction pour le jour suivant.

Juste après avoir quitté cet endroit, Christ a commencé à accomplir des miracles : “Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades” (Matthieu 14:14). Le même jour, Jésus a nourri une foule de cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons. Essaye d'imaginer à quel point ce jour a dû être pour Lui un jour occupé, rempli et chargé. Plus tard ce jour là, Il a renvoyé la foule.

Alors, qu'est-ce que Jésus a fait à ce moment-là ? On pourrait penser qu'Il aurait cherché un peu de repos ou un repas tranquille. Peut-être qu'il aurait pu rassembler certains de Ses plus proches disciples pour retracer les événements de la journée. Ou Il aurait pu se rendre à Béthanie pour être rafraîchi par l'hospitalité de la famille de Marthe et Marie.

Jésus n'a rien fait de tout cela, cependant. L’Écriture dit : “Quand il l'eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l'écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul” (Matthieu 14:23). Une fois encore, Jésus avait couru à Son Père. Il savait que le seul endroit où récupérer était dans la présence de Son Père.