mercredi 1 avril 2015

LE PIEGE EST ROMPU

Paul parle de la possibilité de tomber dans un piège satanique dans ses lettres à Timothée. Il avait comprit les dangers d'un piège satanique. “afin de ne pas tomber dans le discrédit et dans les pièges du diable” (1 Timothée 3:7). Mais il donne également un moyen de se dégager de ce piège : “pour se dégager des pièges du diable qui les a capturés, afin de les soumettre à sa volonté” (2 Timothée 2:26).

Le terme grec pour “piège” utilisé dans ces deux passages de l’Écriture signifie un système de nœud coulant. Il suggère un piège bien conçu. “Des orgueilleux tendent un piège et des lacets contre moi, Ils placent des filets le long du sentier, Ils me dressent des embûches” (Psaumes 140:5). Il est clair que Satan est en train de construire un gibet.

Il y a des années, la photo d'un évangéliste déchu, les menottes aux poignets, a fait la une du New York Times. Il était en train de pleurer ! Incohérent ! Enchaîné ! Satan avait tendu un piège bien conçu, bien préparé pour ce frère.

Peu m'importe qui tu es, à quel point tu es saint et pur, depuis combien d'années tu marches avec Dieu, si tu es vieux ou jeune. Peu m'importe à quel point tu insistes sur le fait que jamais tu ne ferais une chose pareille. Fais attention ! Le diable est là, dehors, en train de poser des pièges contre toi aussi. “Le voleur ne vient que pour voler et tuer et détruire” (Jean 10:10).

Sais-tu que chacun de nous, nous pouvons tomber aussi bas, aussi loin dans des péchés horribles, avec toutes les tromperies, toutes les dissimulations, tous les mensonges et les vices incontrôlables qui vont avec ?

Quand j'ai vu la photo de cet évangéliste, je ne me suis pas demandé : “Comment a-t-il pu faire des choses aussi stupides alors qu'il avait été éclairé ?” Mais j'ai pleuré, me disant : “Seigneur, ça aurait pu être moi ! Tous, nous avons péché et sommes privés de la gloire de Dieu.”

En regardant en arrière, je peux voir les endroits ou le diable a placé des pièges compliqués et bien conçus dans ma vie, parce qu'il voulait me détruire. Je peux dire avec David : “Notre âme s’est échappée comme l’oiseau du filet des oiseleurs ; Le filet s’est rompu, et nous nous sommes échappés” (Psaumes 124:7).