jeudi 16 avril 2015

IL N'Y A PAS DE PROBLEME QU'IL NE PUISSE RESOUDRE

Dans le chapitre 9 de l'évangile de Marc, un père en détresse a amené son fils possédé aux disciples de Jésus pour chercher la délivrance. Ce garçon n'était pas seulement rebelle ou à problème, il était rempli d'esprits mauvais, et ils contrôlaient chacune de ses actions. Sa situation était bien connue dans toute la région et, quand les autres parents le voyaient s'approcher, ils devaient certainement faire rapidement rentrer leurs enfants à la maison.

Le cas de ce pauvre garçon était considéré comme sans espoir. Il était à la fois sourd et muet, alors il ne proférait que des sons gutturaux. Il avait la bave aux lèvres, comme un chien enragé et, physiquement, il n'avait que la peau sur les os, émacié par ses horribles luttes. Son père devait le contenir constamment, parce que les démons essayaient de le jeter dans la rivière, le lac ou le feu le plus proche, afin de le tuer.

Je me demande combien de fois son père a dû sauter dans un point d'eau pour en sortir son fils et le réanimer. Le simple fait d'empêcher cet enfant de se tuer lui-même devait être un travail à plein temps. Imagine le nombre de cicatrices et de brûlures sur le corps déchiré de ce garçon. Je suis sûr que le cœur de ce père devait être brisé quotidiennement de voir son fils dans cette condition, sans que personne ne soit capable de l'aider.

Et maintenant, alors que le père se tenait devant les disciples, Satan a commencé à se manifester dans le garçon. Il a commencé à baver et à se rouler par terre, se contorsionnant et tournant sur lui-même de façon incontrôlable. L’Écriture nous dit que les disciples ont prié pour lui, peut-être pendant un long moment, mais que rien ne s'est produit.

Cela doit avoir semblé être une situation impossible. Rapidement, les scribes incrédules se sont rassemblés autour, demandant : “Pourquoi le garçon n'est-il pas guérit ? Ce cas est-il trop difficile pour votre Seigneur ? Le diable est-il le plus puissant dans ce genre de situation ?”

Mais c'est alors que Jésus est entré en scène ! Quand Il a demandé ce qui se passait, le père du garçon a répondu : “J'ai amené mon fils à Tes disciples, mais ils n'ont pas pu le guérir. C'est un cas désespéré.” Jésus lui a répondu simplement : “Crois ! toutes choses sont possibles à celui qui croit” (Marc 9:23 version Darby). Christ disait à toutes les personnes présentes : “Croyez-vous que Je puisse gérer toutes les situations, sauf celles qui sont sous le contrôle du diable ? Je vous le dis : il n'y a aucun problème, aucune circonstance que Je ne puisse résoudre.”