vendredi 31 janvier 2014

LA SOURCE DE NOTRE ADORATION

Moïse pouvait adorer même s'il n'était pas plein d'espoir pour Israël. Il savait que le peuple allait rétrograder, qu'il cachait les idoles en or qu'ils avaient emporté hors d’Égypte. Même si Moïse avait persuadé Dieu de les épargner après leur idolâtrie avec le veau d'or, il devait à présent se demander : “Combien de temps encore Dieu va-t-Il supporter leur convoitise secrète et leurs murmures ? Quand Sa patience sera-t-elle à bout ?”

Il pourrait sembler ici que le plaidoyer de Moïse en faveur d'Israël était d'avantage rempli de compassion que les sentiments de Dieu pour le peuple. Mais la vérité, c'est que Dieu n'avait pas l'intention de détruire ces gens. Il avait déjà toutes Ses promesses pour eux en tête.

Non, c'était un “test de miséricorde” pour Moïse. Le Seigneur demandait à Son serviteur : “Comment vas-tu Me présenter à ce peuple ? Est-ce que ce sera seulement comme un Dieu vengeur, plein de jugement ? Non, Je suis miséricordieux, patient, toujours prêt à pardonner Mon peuple.”

Voilà la révélation ! Et elle a apaisé le cœur de Moïse. En effet, alors qu'il était encore en train d'adorer, il a commencé à proclamer et à s'approprier la gloire que Dieu lui a révélée : “La miséricorde de Dieu nous permettra de nous en sortir ! Il est patient et Il nous pardonnera. Quelle gloire ! Quel encouragement, quelle espérance !”

Aussitôt, Moïse a commencé à prier “Il dit : Seigneur, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, que le Seigneur marche au milieu de nous, car c'est un peuple au cou raide ; pardonne nos iniquités et nos péchés, et prends-nous pour ta possession” (Exode 34:9).

Ce passage prouve sans aucun doute possible que la révélation de la gloire de Dieu fait partie intégrante de l'adoration !

La révélation de la gloire de Dieu devrait être la source de toute notre adoration. Nous devrions régulièrement proclamer Sa gloire, attestant : “Seigneur, je sais que Tu es saint et juste et que Tu ne tolères pas le péché. Mais j'ai aussi vu Ta gloire et je sais que Tu n'as pas l'intention de me détruire.”

“Tu ne me condamnes pas dans mes luttes. Au contraire, Tu me montres à quel point Tu es aimant et patient envers moi. Je sais que je mériterais que Tu me rejettes. J'ai échoué si souvent que je devrais être complètement mis de côté. Mais Tu me révèles que Tu es miséricordieux, plein de grâce et de tendresse !”