vendredi 10 janvier 2014

FERME DANS LA FOI

L’évangile de Luc nous parle d‘un père qui a amené à Jésus son fils possédé d'un démon. Christ dit au père : « Amène ici ton fils. Comme il approchait, le démon le jeta par terre et l’agita avec violence » (Luc 9 : 41-42). Le mot agita signifie de violentes convulsions, des tremblements terribles.

Ce jeune garçon est venu à Christ et était sur le point d'être délivré, arraché au royaume des ténèbres pour entrer dans le royaume de la lumière. Le diable a vu qu’il était sur le point de perdre une nouvelle victime, alors, fou de rage, il a jeté le garçon à terre dans une ultime et violent attaque. Il voulait le tuer et prendre son âme avant que Jésus ne puisse le délivrer.

Satan essayera de te faire la même chose de nos jours. Au moment où tu vas vers Christ, il tente une dernière attaque destructrice. Il va mettre devant tes yeux les tentations les plus séduisantes. Il va essayer de t’abattre avec des mensonges, en te disant que tu ne seras jamais délivré du péché et de la convoitise. Il va essayer de te convaincre que tu seras toujours à lui et pas à Dieu !

Mais laisse-moi te rappeler ceci : au moment où tu te diriges vers Jésus, le diable est rendu impuissant. Il ne peut arrêter aucun de ceux qui vont à Christ ! Il ne pouvait pas empêcher le jeune garçon possédé d’atteindre Jésus. Tout ce que Christ avait à faire était de dire un mot : « Mais Jésus menaça l’esprit impur, guérit l’enfant et le rendit à son père » (Luc 9 : 42).

Jacques nous dit : « Résistez au diable et il fuira loin de vous » (Jacques 4 : 7). Alors, comment résisteras-tu à l’ennemi ? Tu ne peux le faire que par la seule foi ! Viens seulement à Jésus, en croyant qu’Il va te sauver des griffes de Satan. « Résistez-lui avec une foi ferme » (1 Pierre 5 : 9).

Tu peux être libre aujourd’hui. Tu peux dire à Satan : « Quand j’aurai fini de lire ce message, je serai une personne libre. Jésus va me délivrer de toutes convoitises et passions impures. Tout va se passer ainsi, parce qu'Il l’a dit. »

Les moments à venir vont peut-être être durs pour toi. Mais l’ardent soleil de gloire du Père brillera de plus en plus pour toi !