mardi 21 mai 2013

S'ATTENDRE A LUI

L'ordre du prophète Samuel au Roi Saül était : “Va à Guilgal et attends. Je viendrai et je te dirai quoi faire.”(Voir 1 Samuel 10:8). La seule responsabilité de Saül était d'attendre ! Dieu voulait entendre Saül dire : “Dieu tient Sa parole : jamais une seule fois un mot prononcé par Samuel n'est tombé à terre sans se vérifier. Dieu dit que je dois attendre pour savoir quoi faire et je vais attendre.”

Mais sa fierté a raisonné ainsi : “Dieu ne devait pas vouloir dire ça. Peut-être que j'ai mal entendu.” Au lieu de nous en tenir à la parole de Dieu, nous essayons de résoudre les choses par nous-mêmes. Allongés dans notre lit au beau milieu de la nuit, nous disons : “Seigneur, voilà comment je pense que cela peut se faire”. Mais c'est une chose mauvaise de faire quelque chose de très logique et de très raisonnable quand ce n'est pas la direction que Dieu a donnée clairement. Si tu veux prouver quelque chose à Dieu, montre-Lui que tu vas attendre patiemment qu'Il agisse.

“Samuel dit : Qu'as-tu fait ? Saül répondit : Lorsque j'ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n'arrivais pas au terme fixé, et que les Philistins étaient assemblés à Micmasch, je me suis dit : Les Philistins vont descendre contre moi à Guilgal, et je n'ai pas imploré l'Éternel ! C'est alors que je me suis fait violence et que j'ai offert l'holocauste. Samuel dit à Saül : Tu as agi en insensé...et maintenant ton règne ne durera point. L'Éternel s'est choisi un homme selon son cœur, et l'Éternel l'a destiné à être le chef de son peuple, parce que tu n'as pas observé ce que l'Éternel t'avait commandé.” (1 Samuel 13:11-14)

Saül avait attendu 7 jours, mais cette attente n'était pas selon Dieu. Il était impatient, en colère, rempli de crainte et boudeur. Nous devons attendre avec foi, croyant que Dieu s'intéresse à nous et nous aime, qu'Il viendra en Son temps. Le fait d'attendre est tellement important que je vais te montrer quelques passages de l’Écriture pour te le prouver.

“Et il sera dit en ce jour-là : Voici, c'est ici notre Dieu ; nous l'avons attendu, et il nous sauvera ; c'est ici l'Éternel, nous l'avons attendu. Égayons-nous et réjouissons-nous dans sa délivrance” (Esaïe 25:9 Darby).

“Jamais on n’a appris ni entendu dire, Et jamais l’oeil n’a vu Qu’un autre dieu que toi Agisse (ainsi) pour celui qui s’attendait à lui..” (Esaïe 64:4 Colombe)