mercredi 22 mai 2013

LA COURSE FATALE

Le mot course inclut une notion de compétition dans Hébreux 12 verset 1. Le peuple de Dieu est comparé à des coureurs dans une course d'endurance. Aujourd'hui, la course a été corrompue et le prix est devenu charnel.

Si nous pouvions passer juste quelques minutes dans le Ciel, plus jamais nous ne courrions de façon charnelle. Si seulement nous pouvions expérimenter une courte marche à l'intérieur des portes de la cité de Dieu, nous délectant de la paix, de la beauté et des splendeurs du Ciel, écoutant les grands chœurs des anges chantant la gloire du Seigneur au milieu des patriarches, des martyres, des apôtres, de ceux qui sont sortis de grandes tribulations, visitant ceux que nous aimons qui sont déjà partis, voyant briller la sainte lumière de Dieu et, mieux que tout le reste, apercevant la face de l'Agneau de Dieu ressuscité tout en sentant la gloire, la chaleur et une impression de sécurité émanant de Sa présence !

Reviendrions nous sur Terre pour reprendre à nouveau cette course fatale? Jamais ! Toi et moi, nous vivrions uniquement pour le Seigneur, rejetant le monde et tous ses plaisirs et ses choses charnelles. Nous courrions Sa course !

Si nous pouvions passer seulement quelques minutes en enfer, nous ne serions plus jamais le même. Imagine ce que ce serait que d'être amené dans cette fournaise de feu et d'obscurité éternelle, d'être soudain jeté dans un monde démoniaque et sans Dieu, rempli de malédiction, de haine, de luxure et de corruption, entendant les gémissements des damnés éternels et contemplant leur terreur et leurs grincements de dent, de côtoyer ceux qui ont œuvré à l'iniquité, ceux qui ont crucifié Jésus en entendant le bruit sans fin des prières inutiles et désespérées des damnés qui secouent le poing contre la justice de Dieu, maudissant le jour où ils sont nés. Imagine ce que ce serait de ressentir ce que signifie vraiment le fait d'être perdu, séparé de Dieu, de la vérité, de l'amour, de la paix et de tout réconfort.

Comment pourrais-tu revenir sur Terre après cette courte visite en enfer et être le même ? Retournerais-tu au fait de négliger la Parole de Dieu, Sa maison, Son amour ? Retournerais-tu à tes objectifs égoïstes d'accumuler argent et or, priant pour en avoir toujours plus ? J'ai du mal à le croire Non, toi et moi, nous vivrions chaque heure comme si c'était notre dernière.

Veux-tu arrêter de courir et de battre l'air en vain ? Alors dispose ton cœur à rechercher le Seigneur comme jamais auparavant !