jeudi 23 mai 2013

LA CRAINTE DU SEIGNEUR

J'avais l'habitude de dire : “Ne venez pas au salut uniquement parce que vous avez peur de l'enfer. Venez simplement avec foi.” Mais j'avais tort. L'apôtre Paul dit : “Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes” (2 Corinthiens 5:11). Il existe une crainte de Dieu qui mène à la repentance.

Il est vrai que l'enfer a été préparé pour le diable et pour ses anges. Il est vrai également que les chrétiens sont sauvés par grâce non méritée, et que la foi en Christ est la sécurité du croyant.

Avec l'aide de Dieu, j'ai abandonné une fois pour toute la course fatale de la chair et de l'esprit du monde. J'ai quitté cette compétition ! Je ne cours plus dans des courses motivées par la chair, l'égoïsme et le désir de plaire aux hommes.

Je veux faire d'avantage qu'abandonner simplement mon attachement aux choses : maisons, voitures, terrains, possessions. Je veux la puissance et la grâce de contrôler mes appétits, d'abandonner tout ce qui est accessoire, de vendre tout ce dont je n'ai pas besoin, d'arrêter d'acheter et de construire et d'acquérir des choses secondaires afin de tellement fixer mes yeux sur Christ et sur l'éternité que toutes les choses du monde vont perdre leur pouvoir sur moi et que le matérialisme ne sera plus mon maître.

Bien-aimé, si ce message te met mal à l'aise, s'il te met en colère ou te dérange ne serait-ce qu'un tout petit peu, peut-être que tu devrais faire ce que j'ai fais moi-même ces derniers temps. Enferme-toi avec Dieu, jour après jour, et demande au Saint-Esprit d'éclairer le plus profond de ton âme avec à la sainte lumière de Dieu. Sois absoluement honnête avec Dieu. Tu découvriras vite, comme je l'ai fait, combien de temps tu as perdu, combien de choses futiles et combien de désirs et de convoitises t'ont handicapé. Et tu vas tomber sur ta face devant le Dieu saint et confesser le vide et le froid de ton coeur.
Si tu fais cela d'un coeur sincère, tu vas commencer à remercier Dieu de ce qu'Il a touché ta conscience et de ce qu'Il t'a amené à courir une course différente.

Peuple saint de Dieu, très bientôt notre Seigneur va revenir sur des nuages de gloire pour emmener Sa fiancée, une fiancée sans tâche ni ride. Une fiancée purifiée de toute convoitise, fierté ou ambition de ce monde.

Passerons-nous nos dernières heures sur terre à accumuler de l'argent dans des sacs troués ? Non ! Je suis seulement de passage. Je ne veux plus de racines qui me retiennent. Je remercie le Seigneur pour les bonnes choses qu'Il m'a donné : ma famille, une belle maison, des moyens de transport modernes, mais je prépare quotidiennement mon coeur au fait de quitter tout cela afin d'être accueilli dans les bras du Sauveur !