mercredi 1 mai 2013

QUI EST DU COTE DU SEIGNEUR ?

« Moïse se tint à la porte du camp et dit : A moi ceux qui sont pour l'Éternel ! Et tous les fils de Lévi s'assemblèrent autour de lui » (Exode 32 : 26).

Comment Dieu pouvait-il venir à bout de la corruption d’Israël ? Qui pouvait-il choisir pour être son instrument dans un temps mauvais ? Enverrait-Il ses anges pour exécuter un juste jugement ? Aaron et ses fils s’étaient déjà corrompus, alors qui Dieu pourrait-il élever pour briller comme un soldat de la sainteté ?

Parmi tout le peuple, Il a choisi les fils de Lévi, les fils de ce meurtrier qui, avec son frère Siméon, avait humilié la famille de Jacob devant les nations. Siméon et Lévi avaient chacun pris une épée et avaient tué Sichem pour avoir violé leur sœur Dina. Ils avaient aussi tué son père Hamor et avaient pris leurs moutons, leurs bœufs et leurs ânes, leurs richesses et toutes leurs femmes et leurs enfants.

Oh, la grâce incomparable de Dieu, qui va jusqu’à choisir le plus indigne, le plus faible d’entre eux pour être son instrument. « Et tous les fils de Lévi s'assemblèrent autour de lui… Les fils de Lévi agirent selon l'ordre de Moïse » (Exode 32 : 26, 28).

Peut-être que quelque chose au fond d’eux leur a dit : « Nous ne décevrons pas Dieu comme notre père l’a fait ! Nous ne jetterons pas l’opprobre sur le nom de notre Dieu, nous sortirons et nous garderons notre position avec le Seigneur ! »

Moïse leur a promis : « Consacrez-vous aujourd'hui à l'Éternel, chacun même au prix de son fils ou de son frère, afin qu'il vous accorde aujourd'hui une bénédiction » (Exode 32 : 29). Et Dieu les a récompensés en faisant d’eux un ordre semi-sacerdotal appelé les Lévites, qui était chargé du service de la maison de Dieu.

Être du côté de Dieu, c’est prendre Son épée et l’utiliser pour combattre les forces de l’incrédulité, abattant tous les doutes et les craintes. Cela signifie se tenir véritablement en Dieu et en Sa parole, quoique fasse la foule ; peu importe combien nos proches les plus chers peuvent être mondains. Nous devons sortir et déclarer : « Je suis du côté du Seigneur ! Je combats toutes les attaques contre la majesté et la fidélité de notre Dieu ! »