vendredi 17 avril 2009

LE CHRIST A GAGNÉ LA BATAILLE POUR VOUS

Au cours des derniers mois, j'ai lu beaucoup de lettres tristes et pitoyables de croyants qui sont encore esclaves de leurs habitudes honteuses. Des multitudes de chrétiens luttants écrivent, "Je ne peux pas arrêter de jouer ... Je suis aux prises avec une dépendance de l’alcool ... J’ai une liaison et je ne n’arrive pas à la rompre... Je suis esclave de la pornographie." Dans lettre après lettre, ces personnes disent la même chose: "J’aime Jésus et j'ai supplié Dieu de me libérer. J'ai prié, pleuré et recherché les conseils de Dieu. Mais je n’arrive pas à me libérer. Que puis-je faire?"

J'ai passé beaucoup de temps recherchant la sagesse du Seigneur comment répondre à ces croyants. Je prie: “Seigneur, tu connais la vie de tes enfants. Beaucoup sont des saints dévoués, remplis de l’Esprit, pourtant ils n'ont pas votre victoire. Ils ne connaissent pas la liberté. Qu’est-ce qui se passe?"

À un moment donné, j'ai étudié les passages de la Bible, contenant les promesses de Dieu pour son peuple. Je me suis rappelé que le Seigneur promet de nous protéger contre les chutes, de nous présenter sans faille, de nous justifier par la foi, de nous sanctifier par la foi, de nous garder saint par la foi. Il promet que notre ancien être est crucifié par la foi, et que nous sommes transférés dans son royaume par la foi.

La seule chose commune à toutes ces promesses est cette phrase: “par la foi." En effet, toutes ces choses sont des questions de foi, selon la Parole de Dieu. Alors je suis venu à la seule conclusion claire à propos de ces problèmes des chrétiens qui luttent: quelque part à l'origine de leur esclavage est l'incrédulité. Le tout revient à un simple manque de foi.

Avez-vous du mal à obtenir la victoire par votre volonté? Luttez-vous contre votre ancienne nature? Paul le souligne, “Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due; et à celui qui ne fait point d'oeuvre, mais qui croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est imputée à justice.” (Romains 4:4-5)

Votre victoire ne doit pas venir en pleurant ou en luttant mais par la foi que Jésus Christ a gagné la bataille pour vous.

“Or sans la foi il est impossible de lui être agréable." (Hébreux 11:6) En effet, Paul dit qu'il n'y a qu'une seule condition attachée aux promesses de Dieu: “Si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de l'Évangile que vous avez entendu." (Colossiens 1: 23)

Le Christ a tout cédé à son Père, afin d'être complètement un Fils obéissant. Et nous avons à faire de même. Nous devons être totalement dépendant du Père, comme fut le Christ.