lundi 13 avril 2009

CONTENTEMENT

Le contentement fut un grand test dans la vie de Paul. Après tout, Dieu dit qu'il allait l’utiliser puissamment: "Car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël." (Actes 9:15) Lorsque Paul reçut cette mission, "Et aussitôt il prêcha dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu.” (9:20)

Paul n'était pas pressé de voir tout accompli dans sa vie. Il savait qu'il avait une promesse absolue de Dieu, et il s'y accrochait. Pour l'instant, il se contentait de prêcher la parole où qu’il soit: témoigner à un geôlier, un marin, quelques femmes au bord d'une rivière. Cet homme avait une mission mondiale, néanmoins il était fidèle à témoigner un par un.

Paul nétait pas jaloux des jeunes hommes qui avaient l'air de l’ignorer. Alors qu'ils parcouraient le monde afin de gagner des Juifs et des Gentils au Christ, Paul était en prison. Il entendait des comptes rendus de grandes foules qui furent converties par des hommes avec qui il luttait au sujet de l'Évangile de la grâce. Pourtant Paul n’enviait pas ces hommes. Il savait qu’un homme en Christ sait comment s’humilier ainsi qu’abonder: “C'est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement; … si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira." (1 Timothée 6:6, 8)

Le monde d'aujourd'hui pouvait dire à Paul: "Vous êtes à la fin de votre vie maintenant. Pourtant, vous n'avez pas d'économies, pas d'investissements. Tout ce que vous avez sont des vêtements de rechange." Je sais ce que la réponse de Paul serait: "Oh, mais j'ai gagné le Christ. Je vous le dis, je suis le vainqueur. J'ai trouvé la perle du grand prix. Jésus m'a accordé le pouvoir de renoncer tout, et de le reprendre à nouveau moi-même. Eh bien, j'ai tout renoncé, et maintenant, une couronne m’attend. Je n'ai qu'un seul but dans cette vie: voir mon Jésus face à face. Toutes les souffrances de cette période actuelle ne peuvent être comparées à la joie qui m’attend."