vendredi 3 avril 2009

CES HOMMES ONT ÉTÉ AVEC JESUS

Dans Actes 3, nous retrouvons Pierre et Jean se rendant au temple pour prier. Juste à l'extérieur de la porte du temple était assis un mendiant qui était paralysé depuis la naissance. Cet homme n'avait jamais marché de sa vie. Quand il vit Pierre et Jean, il leur demanda l'aumône. Pierre lui répondit, "Je n'ai ni argent, ni or; mais ce que j'ai, je te le donne." (Actes 3:6) Pierre ensuite pria pour le mendiant, disant: "Au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche.” (3:6) Instantanément, l'homme était guéri! Dans une joie totale, il commença à courir à travers le temple, sautant et criant: "Jésus m'a guéri!"

 

Tout le monde dans le temple était émerveillé par ce spectacle parce qu’ils reconnaissaient l'homme étant le paralysé. Quand Pierre et Jean virent le rassemblement des foules, ils commencèrent à prêcher le Christ. Des milliers furent sauvés. Néanmoins, pendant que Pierre et Jean prêchaient, les commandants de la synagogue "tombèrent sur eux, affligés.” (Actes 4:1-2) Ces hommes hauts et puissants demandaient aux disciples: “Par quel pouvoir, ou au nom de qui avez-vous fait cela?" (4:7) Peter était enhardi par le Saint-Esprit. Il répondit aux commandants, “Son nom est Jésus-Christ de Nazareth, l'homme que vous avez crucifié, il y a tout juste trois semaines. Dieu l'a ressuscité des morts. Et maintenant il est la force qui a guérie cet homme. Nul ne peut être sauvé par un autre nom. Vous allez être perdus si vous ne faites pas appel au nom du Christ." (voir 4:10-12)

 

Les commandants étaient siderés. L’Écriture dit: “Ils furent étonnés; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus.” (4:13). L’expression reconnurent vient d'un mot signifiant "connus par un signe distinctif."

 

Quelle était ce signe qui distinguait Pierre et Jean? C’était la présence de Jésus. Ils avaient la resemblance du Christ et l'Esprit.

 

Ceux qui passent du temps avec Jésus n’ont jamais assez de lui. Leurs cœurs demandent continuellement à mieux connaître le Maître, à se rapprocher de lui, à croître dans la connaissance de ses manières. Paul déclare: “Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ." (Éphésiens 4:7, voir aussi Romains 12:3). Quelle est cette mesure dont parle Paul? Cela signifie une quantité limitée. En d'autres termes, nous avons tous reçu une certaine quantité de la connaissance salvatrice du Christ.

 

Pour certains croyants, cette première mesure est presque tout ce qu’ils désirent. Ils veulent juste assez de Jésus afin d’échapper au jugement, de se sentir pardonnés, de conserver une bonne réputation, d’endurer une heure à l'église chaque dimanche. Ces personnes sont en "mode de maintenance." Et ils donnent à Jésus seulement le minimum de conditions.

 

Paul souhaitait pour chaque croyant le suivant: "Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints… jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité …de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ." (Éphésiens 4:11-15)

 

Paul disait, "Dieu a donné ces dons spirituels, afin que vous soyez remplis avec l'Esprit du Christ. Ceci est essentiel, car des trompeurs viennent vous priver de votre foi. Si vous êtes enracinés dans le Christ, et mûrissant en lui, aucune doctrine trompeuse pourra jamais vous influencer. Néanmoins, la seule façon d'atteindre cette maturité est de désirer plus de Jésus.”