jeudi 15 octobre 2015

UNE LETTRE POUR LE PASTEUR

Christ a vu des choses qui nécessitaient une attention particulière de Son Église. Il a demandé à Jean d'écrire Ses paroles et de les envoyer aux sept « anges » des églises. Cela se réfère à Ses pasteurs, il les appelle aussi les étoiles dans Sa main (voir Apocalypse 1:16). Il dit à Jean : “J'aime ces serviteurs. Je les ai appelés et oints et, à présent, tu vas leur apporter Mes paroles.”

En tant que pasteur, je ne peux que me demander : qu'est-ce que ça a dû être d'ouvrir une telle lettre venant de Jean ? “Au pasteur de l'église de New York : voilà ce que dit le Seigneur, au sujet de ta congrégation.” Imagine ce que ces sept pasteurs ont dû ressentir !

Prends, par exemple, le pasteur d’Éphèse (voir Apocalypse 2:1-11). En lisant la lettre de Jean, il voit Christ se réjouir au sujet de Son Église. Le Seigneur félicite les Éphésiens pour leurs œuvres, leur travail et leur persévérance. Ils haïssent le mal et ils n'hésitent pas à défendre la cause de Christ. Tout au long de ces années, ils n'ont jamais cessé leurs bonnes œuvres. Ce pasteur s'émerveille de ce qu'il lit et il pense : “Ouah, le Seigneur est content de nous. C'est une lettre de félicitation.”

Mais, tandis qu'il continue à lire, il en vient à une parole pénétrante : “Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour” (Apocalypse 2:4). Jésus met en garde le pasteur : “ Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes” (Apocalypse 2:5).

Le pasteur d’Éphèse a dû être atterré à ces paroles. Il pense : “Se repentir ? Ou bien Il ôtera notre témoignage ? Comment ? Nous sommes des croyants de l'Alliance. Nous sommes justifiés par la foi. Nous avons été charitables, soucieux des autres. Maintenant, nous sommes sensés retourner en arrière et être comme nous l'étions au commencement ? Qu'est-ce que cela veut dire ? Comment est-il possible que ce soit Jésus qui soit en train de nous parler ? Comment pourrais-je jamais lire cette lettre à mon assemblée ?”

Garde à l'esprit que ces mots sont destinés à une assemblée de chrétiens. Donc, ce doit être une chose très sérieuse aux yeux de Dieu. Sinon, pourquoi parlerait-Il d'une façon aussi pénétrante à une telle église modèle aux yeux de ceux qui la regarde ? Il dit au pasteur : “Ton amour pour moi n'est plus ce qu'il était. Tu as négligé la communion avec moi. Repends-toi !”

Jésus dit clairement que l'essentiel avant toutes choses, c'est Sa présence. Oui, les Ephésiens ont travaillé avec persévérance à faire de bonne œuvres mais ils n'avaient plus d'intimité avec le Seigneur.