mercredi 28 octobre 2015

LA PERTE DE LA PRESENCE DE CHRIST

L'église d’Éphèse décrite dans Apocalypse 2 avait perdu la présence de Christ. Je vois un parallèle avec le monde d'aujourd'hui. Certaines des personnes les plus endurcies que j'ai connues étaient celles qui travaillaient dans le social. Il s'agissait de travailleurs sincères et dévoués mais la souffrance à laquelle ils étaient confrontés jour après jour devenait tout simplement trop douloureuse pour qu'ils puissent l'affronter. La même chose peut arriver aux chrétiens. Les pasteurs et les anciens voient tant de souffrance et de péché parmi les gens auprès de qui ils travaillent qu'ils peuvent s'endurcir. C'est ce que Jésus disait à ce pasteur d’Éphèse : “A une époque, tu étais si tendre envers les autres. Tu avais un tel amour pour le peuple et tu les écoutais. Mais maintenant tu fais la sourde oreille. Tu t'assois avec eux mais tu t'es endurci pour ne plus entendre leurs cris. Tu exerces ton ministère mécaniquement, sans vie. Je n'ai pas d'autre choix que d'ôter Ma présence d'au milieu de toi.”

Des personnes affamées spirituellement ne resteront pas là où la présence de Jésus n'est pas évidente. Ils ont désespérément besoin de connaître Sa proximité et, lorsqu'ils ne l'expérimentent pas, ils vont ailleurs pour essayer de la trouver. Je reçois de nombreuses lettres avec la même plainte : “Je n'arrive pas à trouver une église qui soit vivante grâce à la présence du Seigneur.”

J'ai été témoin du tragique retour en arrière de nombreux chrétiens qui ont ressenti cela. Ils n'ont jamais trouvé d'église alors ils ont fini assis à la maison, regardant des prédicateurs à la télévision. Ils n'obtiennent jamais de nourriture spirituelle consistante et, avec le temps, la tiédeur s'installe. Rapidement, ils abandonnent l'église. Ils négligent l'assemblée des frères, ce contre quoi Hébreux nous met en garde (voir Hébreux 10:25) et ils deviennent totalement indifférents à Christ et à Sa présence.

Je te le dis, Dieu n'entendra pas les excuses de ce genre de personnes. Jésus peut être ton tout si tu continues à avoir une communion personnelle avec Lui. Peu importe la condition dans laquelle ton église se trouve, tu dois persévérer et Lui réserver un temps précieux. Tu dois te désaltérer avidement de Sa présence si tu veux que Sa Parole soit vivante en toi. A la lumière de Apocalypse 1-3, chaque croyant doit se demander : “Est-ce que mes bonnes œuvres – mon étude de la Bible et mon service – m'ont dérobé mon temps avec Jésus ? Est-ce que j'ai encore faim de Lui, comme au début ? Ou bien ai-je perdu quelque chose ?”