lundi 26 octobre 2015

POURQUOI SUIVONS-NOUS JESUS ? by Gary Wilkerson

Jean 6 contient pour moi l'un des passages les plus difficiles de toute l’Écriture parce qu'il parle de disciples qui rejettent Christ et s'en vont. C'est une scène dans laquelle des gens ont quitté Jésus littéralement en masse.

Jésus venait juste de nourrir miraculeusement une foule de plusieurs milliers de personnes. Le peuple était surpris et ravi de ce qu'Il avait fait, prêt à suivre ce Messie faiseur de miracles. Mais quand Il les a confrontés à ce qu'ils recherchaient réellement, ils se sont moqués et sont partis en masse.

Une question est sous-jacente dans ce passage, pour tous ceux qui veulent suivre Christ : “Qui dirige ta vie : toi ou Jésus ?” Permettons-nous à Dieu de conduire entièrement nos vies ? Ou essayons-nous de déterminer nous-mêmes ce que Dieu attend de nous ?

Tout chrétien affronte cette question tôt ou tard dans sa marche avec le Seigneur. Dès le début, une bataille a lieu en nous, un choc entre deux cultures qui se font la guerre. D'abord, il y a la culture extérieure, celle du monde, qui nous presse constamment de se demander : “Comment peux-tu tirer profit de cela ?” et puis il y a la culture du royaume de Dieu qui demande : “Comment peux-tu servir le Seigneur et ton voisin ?”

Jésus a prêché le fait que le royaume de Dieu est déjà à l’œuvre dans le monde : “le royaume de Dieu est proche” ( Marc 1:15). En d'autres termes : “Le royaume de Dieu est présent parmi vous.” La majorité de ceux qui écoutaient Christ ce jour-là avaient la mentalité du monde. Ils étaient motivés principalement par ce qu'ils pouvaient gagner pour eux-mêmes. Quand Jésus est venu en offrant des bénédictions, ils ont afflué vers Lui, disant : “Bien-sûr, si Tu pourvois à tous mes besoins, je vais Te suivre. Si Tu guéris les membres malades de ma famille et que Tu réponds à mes prières, oui, absolument, je serais Ton disciple.”

Mais qu'arrive-t-il à l'engagement de notre foi si ces choses ne se produisent pas pour nous ? A quel point sommes-nous engagés envers Jésus lorsque nous réalisons qu'Il n'est pas seulement notre “assistant” dans la vie ? Dans cette scène, les mêmes gens qui ont été si prompts à suivre Christ ont été prompts à Le rejeter. Déçus, ils sont partis, L'abandonnant. Jésus savait que ça arriverait. C'est pour cette raison que, aussitôt après avoir accompli un grand miracle pour cette multitude, Il les a confrontés : “En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés” (Jean 6:26). Est-ce vrai aussi pour nous aujourd'hui ? Suivons-nous Jésus principalement à cause de Ses bénédictions, ou parce qu'Il est Seigneur ?