mardi 28 décembre 2010

TRAVERSER UNE PÉRIODE SÈCHE

Bien que je prêche à des milliers, il y a des fois je me sens très sec, loin de la chaleur de la présence de Dieu. Quand je suis sec et vide, je n'ai pas un désir ardent de lire la Parole et peu de contrainte de prier. Je sais que ma foi est intacte et mon amour pour Jésus est fort, et je n'ai aucune envie de goûter les choses de ce monde. C'est juste que je n'arrive pas à toucher Dieu pendant des jours, voire des semaines.

Vous est-il jamais arrivé de voir d’autres chrétiens recevoir des bénédictions alors que vous ne ressentez rien? Ils témoignent des réponses de Dieu à leurs prières et versent des larmes de joie. Ils semblent vivre au sommet d’expériences joyeuses alors que simplement vous avancez péniblement, aimant Jésus, mais ne mettant pas le monde en feu.

Je crois que tous les vrais croyants éprouvent des périodes de sécheresse à différents moments de leur vie chrétienne. Même Jésus ressentait l'isolement quand il s'écria: “Mon Père, pourquoi m'as-tu abandonné?"

Sans la proximité de Dieu, il ne peut y avoir la paix. La sécheresse peut être arrêtée qu'avec la rosée de sa gloire. Le désespoir peut être dissipé que par l'assurance que Dieu répond. Le feu de l'Esprit Saint doit chauffé l'esprit, le corps et l'âme.

Il y a des moments où je me sens indigne, comme le pire des pécheurs, mais en dépit de tout cela, je sais qu'il n'est pas loin. D’une manière ou d’une autre, j’entends une une petite voix distincte, appelant: “Viens, mon enfant. Je suis conscient de tout ce que vous subbissez. Je vous aime encore toujours et je ne vous abandonnerai jamais, ni je ne vous renoncerai. Nous allons y faire face ensemble, parce que je suis toujours votre Père, et vous êtes mon enfant." J'ai une flamme en moi qui ne sera pas étouffée, et je sais qu'il me sortira de toute période de sécheresse.

"Car la portion de l'Éternel, c'est son peuple, Jacob est la part de son héritage. Il l'a trouvé dans une contrée déserte, Dans une solitude aux effroyables hurlements; Il l'a entouré, il en a pris soin, Il l'a gardé comme la prunelle de son oeil.” (Deutéronome 32:9-10)

"Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d'arriver: Ne la connaîtrez-vous pas? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude. Les bêtes des champs me glorifieront, Les chacals et les autruches, Parce que j'aurai mis des eaux dans le désert, Des fleuves dans la solitude, Pour abreuver mon peuple, mon élu.” (Ésaïe 43:19-20)