mercredi 8 décembre 2010

FRANCHIR LA LIGNE

Quand Jésus parcourut la terre, il connaisait trop bien l'âpreté de la puissance de Satan, qu'il vient avec chaque arme de l'enfer afin de passer au crible le peuple du Seigneur. Je ne pense pas que nous pouvons comprendre le grand conflit qui fait rage actuellement dans le royaume spirituel. Nous ne réalisons pas non plus la détermination de Satan de détruire tous les croyants qui ont fixé fermement leurs cœurs affamés d’aller jusqu’au bout avec le Christ. Mais il est vrai que dans notre marche chrétienne, nous franchissons la ligne—la ligne de l'obéissance—qui déclenche toute alarme dans l'enfer. Et le moment où nous franchissons la ligne d’une vie d'obéissance à la Parole de Dieu et de dépendance à l'égard de Jésus seul, nous devenons une menace pour le royaume des ténèbres et une cible de choix pour les principautés et les puissances démoniaques. Le témoignage de tout croyant qui se tourne vers le Seigneur de tout son cœur comprend l'attaque soudaine de troubles et d’épreuves étranges et intenses.

Si vous avez franchi la ligne de l'obéissance, alors vous créez des vagues dans le monde invisible. Dans Luc 22:28-34 Jésus introduit ce thème du tamisage des saints. "Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment." (v. 31) Au temps du Christ, les travailleurs du grain utilisaient un tamis juste avant de mettre le grain dans le sac. Ils pelletaient le blé dans une boîte carrée couverte de filets, puis renversaient la boîte, et la secouaient violemment. La poussière et la saleté tombaient à travers le filet jusqu'à ce que seul les graines restaient. Dans ce verset tamiser signifie “être secoué et séparé"—être secoué par l’agitation d’épreuves soudaines. Jésus utilisait cette analogie pour dire à Pierre: "Satan croit que vous n'êtes rien que de la poussière et de la saleté, et que quand il vous met dans le tamis et vous secoue, vous tomberez à terre!"

Il y a des tests et des épreuves, et puis il y a le tamisage. Je considère le tamisage comme l'un des principaux assauts de Satan. C’est d’habitude concentré dans une période courte mais très intense. Pour Pierre, le tamisage ne durait que quelques jours, mais ces jours-là devenaint les plus secouant dans la foi, les plus choquant et pleins de remords de savie. Ce temps du tamisage secoua la fierté qui avait détruit Pierre. La secousse débarrassa les obstacles de son âme, qui auraient pu détruire son témoignage une fois pour toutes.

Grâce à Dieu, la foi de Pierre ne faillit et aussi sûrement que Jésus priait que sa “foi ne défaille pas,” ainsi il prie pour nous de la même manière.