mercredi 15 décembre 2010

POURQUOI MON ÂME EST-ELLE DÉCOURAGÉE?

À plusieurs reprises, le Psalmiste pose la question: “Pourquoi mon âme est-elle découragée? Je me sens inutile, abandonné. Il y a une telle agitation en moi. Pourquoi, Seigneur? Pourquoi je me sens tellement impuissant dans mon malheur? "(Voir Psaume 42:11 et Psaume 43:5). Ces questions parlent pour des multitudes qui ont aimé et servi Dieu.

Prenez le divin Élie, par exemple. Nous le voyons sous un genévrier, suppliant Dieu de le tuer. Il est tellement abattu, il est sur le point de renoncer à sa propre vie. Nous trouvons aussi le vertueux Jérémie abattu dans le désespoir. Le prophète s'écrie: “Seigneur, vous m’avez trompé. Vous m'avez dit de prophétiser toutes ces choses, mais aucune d'entre elles se sont concrétisées. Je n'ai rien fait que de vous chercher toute ma vie. Et voilà comment je suis recompense? Maintenant, je ne vais plus mentionner votre nom."

Chacun de ces serviteurs endure une attaque temporaire d’incroyance. Mais le Seigneur comprenait leur état dans les moments de confusion et de doute. Et après une période, il leur indiquait toujours une sortie. Au milieu de leurs afflictions l'Esprit Saint allumait la lumière pour eux.

Considérez le témoignage de Jérémie: “J'ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées; Tes paroles ont fait la joie et l'allégresse de mon coeur.” (Jérémie 15:16) " Et voici, la parole de l'Éternel fut adressée à [Élie]." (1Rois 19:9). À un certain point, chacun de ces serviteurs se rappelaient de la Parole de Dieu. Et elle devenait la joie et l'allégresse de leur vie, les retirant du trou.

La vérité est, que pendant tout ce temps-là ces gens luttaient, le Seigneur restait sans rien faire, en attente. Il entendit leurs cris, leurs angoisses. Et après un certain temps, il leur dit: "Vous avez eu votre moment de douleur et de doute. Maintenant, je veux que vous me faites confiance. Allez-vous revenir à ma Parole? Allez-vous tenir ma promesse? Si vous le faites, ma Parole vous mènera à bonne fin."