mercredi 29 décembre 2010

MAINTENIR UNE VIE DE PRIÈRE

Je dois maintenir une vie de prière afin de surmonter la sécheresse spirituelle. Pourquoi est-ce qu'aucun de nous prie comme nous le devrions faire? Nous savons que nos fardeaux peuvent être tous levés lorsque nous sommes enfermés avec lui. La voix du Saint-Esprit continue à nous appeler à la prière: "Viens!"

Venez à l'eau qui satisfait la soif de l'âme. Venez vers le Père, qui a pitié de ses enfants. Venez vers le Seigneur de la vie, qui promet de pardonner chaque péché commis. Venez vers Celui qui refuse de vous condamner ou de vous abandonner ou de se cacher de vous.

Il se peut que nous essayions de nous cacher de Dieu à cause de la culpabilité et la condamnation, mais il ne se cache jamais de nous. Venez avec vigueur au trône de grâce, même si vous avez péché et échoué. Il pardonne instantanément ceux qui se repentent avec un chagrin divin. Vous n'avez pas à passer des heures et des jours avec des remords et une culpabilité ou regagner un retour dans ses bonnes grâces. Allez vers le Père, agenouillez-vous ouvrez votre cœur et de criez votre souffrance et douleur. Racontez-lui votre solitude, les sentiments d'isolement, les craintes et les échecs.

Nous essayons tout, sauf la prière. Nous lisons des livres, à la recherche de formules et de directives. Nous allons chez des amis, des pasteurs et des conseillers, cherchant partout pour un mot de réconfort ou de conseil. Nous recherchons des médiateurs et oublions l’unique Médiateur qui a la réponse à tout.

Rien ne dissipe la sécheresse et le vide plus vite qu’une ou deux heures enfermé avec Dieu. Rien ne peut prendre la place de la prière au Père dans ce placard secret et à l’écart. C'est la solution à chaque période de sécheresse.

“Car je répandrai des eaux sur le sol altéré, Et des ruisseaux sur la terre desséchée; Je répandrai mon esprit sur ta race, Et ma bénédiction sur tes rejetons.” (Ésaïe 44:3)