lundi 10 avril 2017

MARCHER SELON LA SAINE DOCTRINE - Gary Wilkerson

Paul dit que nous avons trois choses à faire pendant que nous sommes ici sut Terre, avant le retour de Christ.
Voici la première : “attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine” (Tite 1:9). Le mot “saine” signifie ici quelque chose d’inébranlable, d’incontestable, un roc solide. Dieu a conçu la doctrine de telle façon que nous ayons une chose fiable sur laquelle fonder nos vies. Mais elle ne peut pas être frivole ou simplement excitante pour nos oreilles. Ce genre de doctrine est présente un jour et soufflée au loin le lendemain aux vents des caprices de la chair. Pour certaines personnes dans l’église, acquérir une saine doctrine peut nécessiter de laisser de côté le dernier best-seller chrétien pour prendre la Parole de Dieu, qu’Il a donnée pour notre bien éternel.
Deuxièmement, nous devons vivre un saint témoignage : “Je veux que tu affirmes ces choses, afin que ceux qui ont cru en Dieu s’appliquent à pratiquer de bonnes œuvres. (3-9) Voilà ce qui est bon et utile aux hommes” (3:8).
Troisièmement, nous devons partager l’évangile en parole et en actes : “Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée” (2:11).
Je te le demande : en tant que lumières vivantes dans une culture qui s’assombrit – en tant que sel ayant pour but de préserver la vie – mettons-nous ces choses en pratique ? Ou bien avons-nous perdu notre sainte saveur ? Avons-nous réduit Sa Parole à des conseils sur comment mieux vivre ou croyons-nous toujours qu’elle possède la puissance de la résurrection ?
Si nous croyons réellement que l’évangile de Dieu est une Bonne Nouvelle – que Christ est mort pour des pécheurs – nous allons le dire autour de nous sans nous en excuser. Et ils connaîtront Sa puissance grâce au témoignage que nous vivons.