lundi 3 avril 2017

LE PLEIN MINISTERE DE L’EGLISE DE CHRIST - Gary Wilkerson

Voici la définition du ministère de l’évangile d’après l’apôtre Paul : “Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère” (2 Timothée 4:1-5).
Paul est très clair avec Timothée : “En tant que serviteur de Dieu, je te charge de reprendre, de censurer, d’exhorter. Voilà ce qui accomplit ton ministère !”
Je te le demande en toute honnêteté : est-ce que le ministère de l’église de Christ est entièrement rempli aujourd’hui ? Ou avons nous opté  pour une église de confort et de plaisir ? Je peux te promettre que si les pasteurs se conduisaient réellement comme des pasteurs, si les conducteurs de chants passaient autant de temps dans la prière qu’en répétition et en contrôle de la sono, si les gens qui viennent à l’église venaient chercher des vérités bibliques au lieu d’un simple confort de la chair – alors notre joie reviendrait. Notre but reviendrait. Et notre mission serait claire.
Quand cela se produira, nous témoignerons avec le prophète Jérémie : “J’ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées ; Tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon cœur” (Jérémie 15:16). Ensuite, quand un étranger passera la porte de notre église, il tombera à genoux dans une sainte crainte révérencielle. Il réalisera qu’il a trouvé la réponse qu’il a cherchée avec avidité sa vie entière. Et il criera : “Assurément, Dieu est dans ce lieu !” Amen ! Qu’il en soit ainsi, Seigneur Jésus !