samedi 1 avril 2017

LE FORMIDABLE POUVOIR DU NOM DE JÉSUS - Nicky Cruz

Jésus voyageait en bateau avec Ses disciples ( Marc 5:1-18), quand Il leur a fait traverser la Mer de Galilée pour gagner le pays des gadaréniens, qui étaient païens. Lorsque Jésus est sorti du bateau, un homme possédé a couru vers lui et est tombé à genoux. Les démons ont crié à Jésus : “Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ?” et les démons L’ont supplié de faire preuve de miséricorde envers eux.
Jésus a demandé à l’homme : “Quel est ton nom?” Mais une fois encore, la réponse est venue de la part des démons : “Légion est mon nom… car nous sommes plusieurs.”
Un troupeau de cochons paissait non loin et les démons ont supplié Jésus de leur permettre d’entrer dans les animaux. Les démons savaient qu’ils n’avaient aucune autorité ni aucun pouvoir en présence de la gloire de Dieu. Satan aime se moquer et ridiculiser des personnes sans défense, mais quand Jésus se montre, le diable redevient rapidement le perdant faible et pathétique qu’il est en réalité.
C’est un autre aspect de la vie qui n’a pas changé. Mais aujourd’hui, Satan est obligé de se recroqueviller et de se cacher, non seulement en la présence de Jésus, mais aussi devant n’importe quel disciple de Christ. Le nom de Jésus dans la bouche d’un croyant a un pouvoir formidable !
Donner aux démons la permission d’entrer dans le corps d’un tas de sales cochons était le comble de l’ironie et Jésus les a laissé faire. Aussitôt, les cochons se sont précipités du haut d’une falaise et sont morts. Pour moi, cela m’a toujours semblé être une parfaite préfiguration de ce qui attend Satan et ses démons au Jour du Jugement.
Nicky Cruz, évangéliste et auteur internationalement connu, s'est tourné vers Jésus Christ en se détournant d'une vie de violence et de crimes, après avoir rencontré David Wilkerson à New York en 1958. L'histoire de sa conversion a d'abord été rapportée dans le livre La croix et le Poignard de David Wilkerson puis, plus tard, dans son propre best-seller, Du ghetto à la vie.