jeudi 19 janvier 2017

UNE LUTTE VAINE


Nous pouvons tous dire : “Je suis racheté par le sang de mon Sauveur mais je n’ai pas encore pleinement atteint le but.” Nous chantons des louanges pour notre Dieu et pourtant, nombre d’entre nous luttons encore pour Lui plaire.
 
Tu peux gagner une victoire occasionnelle et te sentir tellement bien. Tu te dis : “J’y suis arrivé. Je savais que si j’y mettais toute mon intelligence et tout mon cœur, j’obtiendrais la victoire.” Tu as tendance à te sentir fier au sujet de ce que tu as fait et puis à juger les autres qui ne sont pas victorieux.
Quand j’étais plus jeune et que j’avais besoin de remporter une victoire sur quelque chose, je me convainquais moi-même : “je vais le faire, même si j’en meurs.” Et il semblait que ça allait réellement me tuer ! Un mois ou deux passaient et je pensais : “Ces mauvaises pensées sont parties maintenant. Je suis libre !” Mais ce n’étaient que des victoires passagères et le découragement s’installait.
“Ô Dieu,” pleurais-je, “je T’ai supplié de me délivré mais Tu ne l’as pas fait. Ces pensées sont encore en moi.” Et je blâmais Dieu.
Que se passait-il ? J’étais tellement occupé à lutter dans la chair pour être juste que je perdais ma compréhension de la vraie justice – la seule justice acceptable devant le Père – celle de Son Fils, Jésus. Quand nous nous tenons devant le Père, Il nous accepte uniquement à travers Christ, à travers Sa justice et Sa victoire.
Tu te demandes peut-être : “Que dois-je faire ?” D’abord, refuse d’écouter les mensonges du diable. Ensuite, mets-toi debout spirituellement parlant et commence à dire : “Par la foi dans le sang de Jésus, je reçois la justice de Christ.” Et puis réjouis-toi !
“En qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés” (Colossiens 1:14). La rédemption signifie simplement “être libéré” et nous avons été libérés par le précieux sang de Jésus. Nous pouvons tenir face à toutes les accusations en disant : “Satan, tu m’as accusé pour la dernière fois. Ma Bible dit que je suis racheté parce que je crois en ce que Jésus a fait pour moi à la croix.”