vendredi 13 janvier 2017

DIEU NE BAISSERA JAMAIS LES BRAS TE CONCERNANT

Dieu se décrit Lui-même de cette façon : “C’est moi qui guidai les pas d’Ephraïm, Le soutenant par ses bras ; Et ils n’ont pas vu que je les guérissais” (Osée 11:3).
Dans le texte original, ce verset dit : “Je suis venu vers eux dans leur désespoir et je m’en suis tendrement occupé dans les lieux mauvais et difficiles. Je les ai tenus dans mes bras comme l’aurait fait une nourrice !” Mais le verset 7 dit : “ Mon peuple est enclin à s’éloigner de moi.” Le mot “encline” utilisé ici signifie : “en suspens, hésiter dans le doute.”
Israël n’était pas certain de l’amour du Seigneur et de Sa tendresse et Dieu disait à Osée : “Mon peuple doute de Mon amour pour eux parce qu’ils ne Me connaissent pas réellement.”
C’était vrai ! Israël ne pouvait pas croire que Dieu les aimait encore. Ils étaient idolâtres, rétrogrades et incrédules qui pensaient certainement : “Nous avons attirer la colère de Dieu contre nous en péchant volontairement et Il va certainement nous juger.” Mais Dieu dit : “Comment pourrais-Je baisser les bras à votre sujet ? Mon cœur s’agite au dedans de moi, Toutes mes compassions sont émues.” (voir le verset 8).
Tu traverses peut-être des eaux profondes en ce moment. Je ne parle pas nécessairement d’épreuves ou de tentations, mais d’événements qui te submergent, que tu ne comprends pas. Des vents et des vagues de toutes sortes te secouent, des choses qui dépassent ta compréhension et Il veux te porter à travers toutes ces choses et restaurer ta santé spirituelle. Si tout ce en quoi tu peux croire maintenant c’est qu’Il t’aime malgré tous tes comportements butés, c’est suffisant !
Écoute Sa parole de réconfort et de guérison pour toi : “Je ne veux pas contester à toujours, Ni garder une éternelle colère, Quand devant moi tombent en défaillance les esprits, Les âmes que j’ai faites” (Esaïe 57:16). Le Seigneur disait : “Si tout ce que tu voyais en Moi était la colère, ton esprit défaillirait, ce serait trop pour toi.” Non, Il continue en disant : “J’ai vu ses voies, Et je le guérirai ; Je lui servirai de guide, Et je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui” (verset 18).
Voilà les paroles d’un Dieu qui ne baissera jamais les bras en ce qui concerne Son peuple !