lundi 16 janvier 2017

A PIED SEC - Gary Wilkerson

Dieu a dit à Moïse, quand les enfants d’Israël étaient en Égypte : “Parle aux enfants d’Israël ; qu’ils se détournent, et qu’ils campent devant Pi-Hahiroth, entre Migdol et la mer, vis-à-vis de Baal-Tsephon ; c’est en face de ce lieu que vous camperez, près de la mer” (Exode 14:2). Dieu annonçait qu’Il allait les conduire dans un nouvel endroit.
Dieu les a conduit à travers des endroits très rocheux et, tandis qu’Il les guidait, ils pouvaient voir la Mer Rouge au loin. Mais quand ils sont arrivés sur la plage, ils ont réalisé qu’ils étaient coincés dans un tout petit espace avec des rochers d’un côté et la mer de l’autre.
Pharaon a regardé l’endroit où ils se trouvaient et a dit avec jubilation : “Ils sont coincés, dos au mur.” Dieu les avait conduit là mais les israélites n’en étaient certainement pas heureux.
Est-ce que Dieu t’a déjà conduit à un endroit que tu considères comme le dernier endroit sur Terre où tu voudrais être ? Moïse, qui n’étais pas encore un puissant chef militaire et qui n’avait connu que peu de batailles était assez intelligent pour reconnaître la précarité de leur situation : “Je ne suis pas certain que nous soyons dans un bon endroit pour nous défendre. En réalité, nous sommes pris au piège !”
Oui, Moïse et les israélites étaient en mauvaise posture mais Dieu était sur le point de manifester sa gloire à travers leur situation. Dieu nous permet souvent de nous retrouver dans des endroits qui représentent des défis parce qu’Il a un grand plan pour nous. Quand nous pensons que nous sommes pris au piège, dos au mur, Dieu nous dit : “Tout cela va manifester Ma gloire.”
Est-ce que tu te sens enfermé, submergé, désespéré ? Dans cet endroit difficile, fais un pas de foi et dit : “Seigneur, je vais T’obéir, quel qu’en soit le prix.” Quand cela se produit, tu te trouves sur le point de voir Dieu agir puissamment en ta faveur.
Tu connais le reste de l’histoire de Moïse et des israélites : Dieu a ouvert la Mer Rouge et Ses enfants ont traversé au sec. Ça a été une immense victoire !