jeudi 5 janvier 2017

POUR CEUX QUI N’OBÉISSENT PAS

Tout au long de l’Écriture, Dieu nous donne une image claire de l’importance d’obéir à Sa Parole. Nous en voyons justement un exemple dans la vie du roi Saül, à qui Dieu a donné un ordre clair et spécifique à travers son prophète Samuel : “Va maintenant, frappe Amalek, et dévouez par interdit tout ce qui lui appartient ; tu ne l’épargneras point, et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes” (1 Samuel 15:3).
Dieu a parlé à Saül en termes très clairs et pourtant, après la bataille, il n’a pas complètement obéi au Seigneur. Plutôt que de détruire tout et tout le monde, il a épargné le roi Agag et il a même gardé une partie du butin (voir 15:7-9).
Samuel a été effondré en apprenant cela. Il a dit à Saül : “L’Éternel t’avait fait partir, en disant : Va, et dévoue par interdit ces pécheurs, les Amalécites ; tu leur feras la guerre jusqu’à ce que tu les aies exterminés. Pourquoi n’as-tu pas écouté la voix de l’Éternel ? pourquoi t’es-tu jeté sur le butin, et as-tu fait ce qui est mal aux yeux de l’Éternel ?” (15:18-19).
A ce moment-là, l’Écriture nous adresse une parole grave et effrayante : “L’Éternel adressa la parole à Samuel, et lui dit : Je me repens d’avoir établi Saül pour roi, car il se détourne de moi et il n’observe point mes paroles” (15:18-19).
Est-ce que cela décrit ta vie ? Est-ce que Dieu t’a dit en termes très clairs de t’occuper de quelque chose et que tu continues à t’y accrocher ? En ce moment même, l’Esprit est en train de te parler avec une voix pleine de bonté mais qui te reprend : “Ton péché se tient entre nous, interrompant notre communion. Je ne peux plus te bénir tant que tu persistes dans cette voie. Aies confiance en Mon Esprit pour t’aider. Dépose ces choses maintenant, Mon enfant.”
Dieu nous dit : “Je veux tout ton cœur, tout ton amour – pas seulement une obéissance sans conviction !”