samedi 8 octobre 2016

LE MINISTÈRE D’ENSEIGNEMENT DU SAINT-ESPRIT - Jim Cymbala

Comme tous les pasteurs d’aujourd’hui, Jésus prêchait en utilisant uniquement Sa voix. Et, tout comme n’importe quelle assemblée d’aujourd’hui qui écoute un message, les disciples pouvaient entendre Ses paroles uniquement avec leurs oreilles et les analysaient ensuite avec leur intelligence. Mais la vérité de Dieu est différente des mathématiques ou des lois de la science. Elle ne peut être comprise et on ne peut se l’approprier pour nos vies que lorsqu’elle est révélée à notre notre être intérieur : c’est là qu’œuvre Sa puissance qui change les vies (voir Matthieu 13:18-23).
DE SIMPLES FAITS DANS NOS CELLULES CÉRÉBRALES
Un livre divin doit avoir un enseignant divin pour que son message puisse être révélé à un niveau spirituel. Sinon, le message s’émiette sous forme de faits qui se cantonnent à nos cellules cérébrales. Que Jésus soit né à Bethléem, c’est un fait. Comprendre la glorieuse signification de l’Emmanuel, Dieu avec nous, et la signification de ce bébé couché dans une étable requièrent un enseignement divin. C’est pour cette raison qu’il est absolument nécessaire que le Saint-Esprit soit notre enseignant, si nous voulons réellement comprendre la Bible. L’Esprit peut dépasser les limitations humaines de la voix, des oreilles et du cerveau, parce qu’Il enseigne dans l’école du cœur.
WAHOU ! ELLE DEVIENT VIVANTE
C’est pour cette raison que nous pouvons lire une partie de l’Écriture pendant des années et, soudain, quand nous la lisons une nouvelle fois : wahou ! Elle devient vivante ! Nous la comprenons d’une façon tout à fait nouvelle. Nous nous demandons : pourquoi n’ai-je jamais compris cela avant ? C’est le ministère d’enseignement du Saint-Esprit.
Bien-sûr, les enseignants jouent un rôle important, tout comme les apôtres, les évangélistes, les prophètes et les pasteurs. Mais même quand les enseignants font de leur mieux, la seule façon pour nous d’être en fin de compte bénis par la Parole, c’est par l’enseignement intérieur du Saint-Esprit. L’Esprit est fidèle pour nous aider à reconnaître la vérité de l’erreur et nous garder des distorsions sataniques. Mais, pour que tout cela puisse se produire, nous devons venir avec des cœurs humbles et bien-disposés.

Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.