lundi 14 mars 2016

LE REMÈDE DE CHRIST CONTRE LA PEUR by Gary Wilkerson

De nombreuses personnes dans l’Église, aujourd’hui, vivent comme s’ils avaient accepté la défaite. Leurs pensées sont dominées par le doute plutôt que par la foi et ils vivent avec des péchés qui sont devenus des habitudes. Ils gardent leur foi pour eux-mêmes, pensant que s’ils luttent avec tant de difficultés, comment pourraient-ils aider quelqu’un d’autre ? C’est à ça que ressemble la vie chrétienne sans la puissance de résurrection.

En fait, c’est à ça que ressemblait la vie des disciples après la crucifixion. Alors, qu’elle a été la première chose que Jésus a faite après la résurrection ? Il s’est occupé de la crainte de Ses disciples : “Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous !” (Jean 20:19).

Les disciples s’étaient littéralement enfermés, parce qu’ils étaient effrayés par le monde extérieur. Ils craignaient la moquerie, la dérision, la persécution, même la possibilité d’une mort telle que celle que Jésus avait expérimentée. Mais Christ a traversé ces murs pour les rencontrer dans leur crainte et Ses premiers mots pour eux ont été : “Je vous donne la paix.” Même après cela, ils étaient encore effrayés, alors Jésus a dû leur dire une deuxième fois : “La paix soit avec vous” (voir 20:19,21). Christ ne les a pas critiqué ou jugé pour leur crainte ; au contraire, Il est venu à leur rencontre au moment où ils en avaient le plus besoin.

La même chose s’est produite environ une semaine plus tard. Une fois encore, les disciples s’étaient enfermés dans la crainte et une fois encore Jésus est entré, apportant la paix : “Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit : La paix soit avec vous !” (20:26).

Parfois, Jésus doit nous dire les choses plus d’une fois. Mais même ainsi, Il n’a pas jugé les disciples pour leur crainte. Il a fait preuve de patience à leur égard. Plus tôt cette semaine là, Thomas avait exprimé de l’incrédulité, mais Jésus l’invitait à présent à examiner Ses cicatrices et à se débarrasser de ses doutes. “Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu !” (20:28).

C’est là, dans la réponse de Thomas, que nous voyons le remède de Christ à nos craintes : la foi ! Jésus le proclame à Son Église et Son Église le proclame toutes les semaines à ceux qui passent ses portes : “Que la paix soit avec vous. Ne soyez pas effrayés. Croyez en Lui.”