lundi 28 mars 2016

LA VOIX DES SCEPTIQUES by Gary Wilkerson

Nous recevons tous un appel du Seigneur. Et à différentes étapes de notre vie, Il a placé devant nous un plan préparé à l’avance pour que nous l’accomplissions. Bien plus, Dieu promet que, si nous agissons avec foi, en Lui faisant confiance, Il permettra que ce plan porte du fruit.

Mais ce n’est pas toujours simple. Comme toutes les personnes qui ont marché avec Jésus pendant un certain temps le savent, suivre Son appel signifie que nous allons rencontrer des obstacles, dont le plus commun est ce que j’appelle la voix des sceptiques. Alors que nous essayons de traverser le Jourdain pour aller dans le Pays Promis, nous entendons toutes sortes de voix qui nous disent de ne pas y aller. Ils nous murmurent sur un ton extrêmement raisonnable : “Cela n’arrivera pas. Laisse-moi t’expliquer pourquoi.”

Trois sortes de voix sceptiques apparaissent dans la vie de tous les chrétiens :

D’abord, il y a le sceptique extérieur. Il s’agit d’un ami, d’une connaissance ou d’un membre de la famille qui remet en question ce que nous croyons devoir faire pour obéir à Dieu.

Ensuite, il y a le sceptique démoniaque. C’est la voix du Malin qui cherche à nous éloigner de notre confiance dans le Seigneur.

Enfin, il y a le sceptique intérieur. C’est la voix qui se fait entendre dans notre propre esprit et qui donne tout un tas d’arguments contre l’obéissance à ce que Dieu attend de nous.

Josué a entendu ces trois sortes de voix lorsque Dieu l’a poussé à conduire Israël en traversant le Jourdain. La traversée contenait toutes les promesses de Dieu d’un futur glorieux pour Son peuple sur terre. Tu peux être sûr qu’ils ne pouvaient pas faire cette traversée sans entendre les voix stridentes des sceptiques en train d’essayer de les décourager.

Notre Dieu veut oblitérer toutes les voix sceptiques qui nous empêcheraient d’obéir à Sa direction pour Sa plus grande gloire. A chaque fois qu’Il nous demande de faire un pas de foi, Il nous conduit à “traverser” vers une dose de confiance en Lui que nous n’avions jamais connu auparavant.

“Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point” (Josué 1:5).